Coupe d'Europe des livres : mon bilan

Publié le par Martine

Coupe d'Europe des livres : mon bilan

En juin dernier, au moment où commençait la Coupe d'Europe de foot, Cajou nous invitait à prendre part à notre Coupe d'Europe aussi, celle des livres. Avec enthousiasme, je m'y suis inscrite et, à presque un mois de la grande finale du 10 juillet et du résultat que l'on connait, il est temps pour moi de vous communiquer mes propres résultats en suivant, bien sûr, le règlement proposé par Cajou (et en précisant en gras si l'objectif a été réalisé ou pas!) :

"Ils sont 11 joueurs par équipe alors ce « challenge-qui-n’en-est-pas-vraiment-un » consiste tout simplement à créer votre équipe parfaite de 11 livres pour ce mois de Coupe d'Europe :

  • Le gardien de but : THE roman que vous voulez à tout prix lire, celui qui n'a pas le droit de passer à travers les mailles du filet des profondeurs de votre PAL : Enfin seuls de Patrick Dupuis : lu, chronique à venir cette semaine.

Les attaquants : les 4 romans de votre PAL que vous voulez ABSOLUMENT lire : Froid comme la mort d'Antonio Manzini, Sous le regard du loup de Gilles Laporte, La vallée des ambitions de Nathalie De Broc et Prends garde de Milena Agus : un seul lu "Froid comme la mort" mais les trois autres lectures ne sauraient tarder!.

  • Les milieux de terrain : les 3 romans de votre PAL qu'il serait temps de sortir de là (pour ma part, 3 romans que je dois rendre très bientôt à ma médiathèque): Le grand marin de Catherine Poulain, ça va aller, tu vas voir de Christos Ikonomou et Brillante de Stéphanie Dupays : lu les trois (Merci en cela aux 68 premières fois!!!.
  • Les défenseurs : les 3 romans que vous n’avez pas encore dans votre PAL mais que vous voudriez vous offrir -sans attendre le Mercato- pour parfaire votre équipe : Le cas Annunziato de Yan Gauchard, L'âme à l'épaule de Piergiorgio Di Cara et Les étés de la colère d'Eric Le Nabour : là encore, lu les trois, chroniques à venir aussi pour Le cas Annunziato (encore merci les 68) et pour Les étés de la colère.
  • Les réservistes : pour celles/ceux qui pensent que 11 ce ne sera pas assez (coucou Mylène ), voici encore 4 places sur le banc, pour porter votre équipe à 15 : Pas de réservistes chez moi, on est assez SOLIDES!!!

Bilan final : 8 romans ou recueils lus sur les 11 engagés! De quoi être fière de moi, vraiment, et, j'avoue : je le suis!

Merci à Cajou pour cette belle initiative qui me fait (enfin!) apprécier la Coupe d'Europe!

Commenter cet article

Manika 07/08/2016 12:46

Tu as bien avion d'être fier.. très beau bilan !

Martine 08/08/2016 16:38

Merci Manika! :-)