Strip-tease

Publié le par Martine

Présentation du swap Mille et une frasques oblige, le rendez-vous mensuel de Stéphie "Le premier mardi, c'est permis" a lieu ce deuxième mardi de janvier.

J'y participe avec ce recueil collectif "Strip-tease" paru aux éditions Luce Wilquin.

 

Strip-tease.jpg

 

J'ai eu envie de lire ce recueil de nouvelles pour le plaisir d'y retrouver la plume d'Isabelle Baldacchino déjà très appréciée dans son "Manège des amertumes" paru chez Quadrature.

Ayant eu vent de cette publication, j'ai commandé ce recueil et commencé ma lecture par cette fameuse nouvelle "Au suivant".

Signe prédestiné? Signal d'alerte? Je ne sais mais toujours est-il que j'ai été fort bien inspirée!

A commencer par cette nouvelle d'Isabelle, percutante à souhaits et qui nous laisse imaginer un esprit de trouble vengeance inhérente à des actes ô combien cruels et destructeurs. Nul humour, nulle fantaisie dans le strip-tease auquel se livre la narratrice soir après soir dans ce texte prenant et remuant.

Poussée à mon corps défendant à poursuivre cette lecture, j'ai lu ensuite toutes les autres nouvelles de ce recueil. Et il y en a 19!!!

Alternant séquences d'émotion, suspense, humour, drame, bonheur, tous ces textes, tous différents et très bien écrits, abordent ce thème du strip-tease, de "l'effeuillage" avec une singularité étonnante très appréciable. C'est un renouvellement permanent. Ce que j'apprécie aussi dans les recueils collectifs en plus de pouvoir commencer à les lire là où on le veut!

Ici, que ce soit le strip-tease tel qu'on l'imagine habituellement, en l'occurrence celui des corps féminins ou même masculins, mais aussi, et c'est ce qui provoque une agréable surprise dans cette lecture, le streap-tease d'une situation, d'un évènement voire d'une société, rien n'est tabou.

En effet le strip-tease du corps, tout le monde connait. Et seule la façon de le traiter diverge. Mais comment est-il possible de dévoiler, mot après mot, phrase après phrase, fait après fait tout ce qu'on voudrait garder pour soi mais qu'on prend, ou que vie nous fait prendre, un malin plaisir à rendre public? Là c'est autre chose et la surprise s'avère pleine et entière.

 

Ce recueil collectif, c'est tout ceci à la fois: des scénarios inattendus, du plus cocasse au plus dramatique, et chaque fois une heureuse découverte servie par une écriture maitrisée.

Si je vous dis, en plus, que ces 19 nouvelles ont été primées lors du sixième Concours de nouvelles policières organisé par la Police locale de la Ville de Liège, vous partagerez d'autant plus mon enthousiasme!

 

mardi c'est permis

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Cajou 14/01/2014 22:43


Oh j'aime bcp tout ce que tu dis de ce recueil ! Quelle bonne iée que d'évoquer le stip-tease de façon plus large qu'uniquement dédié au corps ! je note, je note pour un prochain mardi !


Merci


Cajou

Martine 15/01/2014 07:54



Je suis curieuse de connaitre aussi ton avis de lecture! Merci Cajou! Bonne journée!



Parthenia 14/01/2014 17:45


Voilà un recueil bien intrigant et qui pique ma curiosité...

Martine 15/01/2014 07:53



Pique! Pique! Pique! Et bonne prochaine lecture! Merci!



Noukette 14/01/2014 17:19


Bonne pioche ! Voilà qui pourrait me plaire !

Martine 15/01/2014 07:52



C'est un très bon recueil, oui! Lis-le, Noukette! Merci et bonne journée!



Stephie 14/01/2014 15:10


Pas très envie de nouvelles en ce moment mais ton avis me ferait presque changer d'avis ;)

Martine 15/01/2014 07:52



Ah! Ah! Laisse-toi tenter!!! Merci Stéphie! Bonne journée!



jerome 14/01/2014 13:02


J'aime bien ce genre de recueil collectif. C'est souvent assez inégale mais on y toruve toujours des pépites !

Martine 15/01/2014 07:51



Et c'en est une!!! Merci Jérôme! Bonne journée!