Rencontre thé ou café avec l’écrivain Suzanne de Arriba

Publié le par Martine

Suzanne-de-Arriba.JPG

 

C’est autour d’un « café chicorée », une habitude prise avec sa grand-mère, que la rencontre avec l’auteur régionale Suzanne de Arriba se déroule. « Mon début d’année 2013 se passe entre les corrections de mes deux prochains livres et le projet d’écriture de celui prévu pour dans un an, confie l’écrivain. La suite de « Une famille du coteau », « Les Trois fleurs » va paraître le 31 mars aux éditions Lucien Souny et, toujours au printemps 2013, le deuxième tome des Enquêtes en Vivarais du commissaire Morgeon « La dame des arjevels » sortira aux éditions Plumes d’Ardèche. » Pour accompagner ces publications, Suzanne de Arriba participera à quelques salons du livre en Ardèche à Beauchastel, Chomérac, Vals les Bains…et sera aussi invitée à une causerie en bibliothèque à Lavilledieu un vendredi soir au printemps. « Mes débuts d’année se ressemblent beaucoup puisqu’ils coïncident avec les sorties en librairie de mes romans, constate-t-elle en habituée. J’ai toujours deux ou trois livres en écriture à la fois : un en situation d’inspiration et de rédaction, une période exaltante mais qui me rend toujours malade par son intensité créatrice et un ou deux autres en situation de correction, ce que j’appelle gentiment la période d’artisanat au cours de laquelle je peaufine mon écriture, cherche les mots justes, enlève du texte, modifie une phrase ou un paragraphe. Bref, une période que j’apprécie beaucoup et qui est celle de mes débuts d’année. » En attendant la publication de ses deux prochains romans, Suzanne ne chôme pas. Loin de là ! « Je commence à écrire celui qui sortira au printemps 2014 et dont l’action est située au pied du Vercors, annonce celle qui continue de collaborer à la revue Les Veillées. J’aime mettre en scène des personnages simples et vrais auxquels on peut facilement s’identifier. Je suis toujours sincère dans mes écrits et je laisse parler les émotions avec sincérité. Et, déclare-t-elle en guise de conclusion, notre région est suffisamment belle pour qu’on ait envie d’y raconter des histoires ! »

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Binchy 14/01/2013 11:05


UN EXCELLENT ARTICLE, SUZANNE-CECILE EST UNE ROMANCIERE DE TRES GRAND TALENT.


DES QUE L'ON COMMENCE A LIRE L'UN DE SES ROMANS, ON A ENVIE QUE D'UNE CHOSE : SE PROCURER VITE LES AUTRES ET LES "DEVORER" !


TOUTES MES FELICITATIONS A  SUZANNE-CECILE ET MERCI A MARTINE POUR L'ARTICLE.


GROS BISOUS.

jacqueline 14/01/2013 10:48


merci Martine. Je n'ai jamais rien lu d'elle mais cela me donne envie de m'y mettre. Bien amicalement, Jacqueline

suzanne-cecile 14/01/2013 10:15


Je suis très touchée par cet article dans ta rubrique thé ou café, ma chère Martine. Et beaucoup l'ont lu dans la région et m'en ont fait des compliments. Encore merci ! Suzanne-Cécile.