Les Frères amish

Publié le par Martine

Chronique parue vendredi dans ma rubrique Lu pour vous du Dauphiné Libéré : Les Frères amish de Marie Kuhlmann que j'ai eu le plaisir de rencontrer place d'Italie lors de mon dernier séjour parisien fin octobre-début novembre.

Un très bon roman paru dans la collection des Terres de France des Presses de la Cité.

 

Les-Freres-amish.jpg


La chronique:

Ouvrir un roman de Marie Kuhlmann, c’est avoir l’assurance qu’on va à la fois lire une belle histoire et s’instruire. Ces « Frères amish » parus dans la collection Terres de France des Presses de la Cité ne font pas exception à la règle. La preuve !

Cette histoire se déroule dans la deuxième partie du 17e siècle entre la Suisse et l’Alsace. La petite Frena a 10 ans lorsqu’elle assiste à l’arrestation de ses parents. Son père, prédicateur, craignant cette arrestation, avait prévu une cachette pour l’enfant au sein même de sa maison située à l’écart de son village. L’homme qui vient arrêter ses parents est un ancien soldat, sans scrupules, qui travaille pour le compte du Comité aux affaires anabaptistes, et a pris le nom de Schweizer, le Suisse. Ayant deviné la présence de Frena, il revient et trouve la fillette. Mais contre toute attente, il lui laisse la vie sauve.

Recueillie par une autre famille anabaptiste, Frena grandit et finit par épouser un des fils, Elias Greiber. Mais les persécutions auxquelles les anabaptistes sont exposées en Suisse ne cessent d’empirer et le couple est contraint de fuir. Installés dans la vallée de Sainte-Marie-aux-Mines, en terre alsacienne, Frena et Elias font la connaissance de Jacob Amann, responsable religieux anabaptiste, qui prêche pour revenir à des fondamentaux qu’il juge essentiels pour la survie des anabaptistes. Elias le rejoint complètement dans son propos et, avec le soutien de Frena et de leurs enfants, il pose les premiers jalons de la communauté amish (issue du nom de Jacob Amann). Bien sûr l’Histoire s’en mêle et s’immisce dans cette histoire surtout quand un édit royal signé par Louis XIV en 1712 vise à expulser les amish hors de France. Mais ce n’est pas tout ! Car cette histoire, basée sur des faits réels, Marie Kuhlmann l’a aussi romancée. Et Schweizer, le Suisse, qui a sauvé Frena lors de l’arrestation de ses parents, est toujours plus ou moins présent dans la vie de la jeune femme. Pas présent physiquement certes, mais proche de ce qui peut lui advenir. Comme s’il était devenu un peu son ange gardien. Mais Frena pourra-t-elle un jour l’accepter et lui pardonner la mort de ses parents ?

Il faut tout le talent littéraire de Marie Kuhlmann pour nous offrir un roman de cette envergure. L’Histoire de son Alsace natale, l’auteur n’a de cesse de vouloir la connaître, la comprendre et la faire découvrir. A partir d’un fait, d’une situation qu’on lui rapporte ou dont elle a eu connaissance, elle entame des recherches documentaires guidée seulement par la curiosité. « Comme mes lecteurs à travers mes romans, je découvre les choses au fur et à mesure, confie-t-elle. L’envie d’en savoir plus est un formidable moteur. Comme un chat avec une pelote de laine, je cherche le bon fil à tirer et alors, seulement, j’écris mon premier chapitre. Ensuite je n’ai plus qu’à suivre ce fil… » Un procédé qui réussit fort bien à Marie Kuhlmann si l’on en juge à sa bibliographie. Et ce nouveau roman ajoute encore une pierre à l’édifice de la riche Histoire alsacienne contée par les mots de Marie Kuhlmann.

 

2014-02-01-12.11.29.jpg

 

Marie Kuhlmann

 

Marie-Kuhlmann2.jpg

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

suzanne-cecile 26/02/2014 11:15


Il faut absolument que je découvre ce livre, j'espère que la médiathèque de la Cote va le faire venir, cela est passionnant.


J'espère que tu vas aussi bien que possible, comme j'ai lu tes commentaires sur le blog de Pahi je suis un peu inquiète. Bisous, et toutes mes bonnes pensées. Dis-toi que nous avons tous
des mauvais passages mais comme une spirale, la vie remonte un nouveau spire de bien-être. Pour ma part après un an et demi de stress je vais bien mieux.

Martine 27/02/2014 08:29



Merci pour tes douces paroles de réconfort, chère Suzanne-Cécile!


Je sais bien que la roue tourne toujours mais, là, elle prend son temps!


Je t'embrasse très fort et une caresse à Pipin!



Alex-Mot-à-Mots 03/02/2014 10:46


Le titre est trompeur. Dommage.

Martine 04/02/2014 07:52



Pourquoi trompeur, Alex?!!!



Pahi 02/02/2014 14:42


Coucou Martine,


Décidément, sans nous concerter, il y a quelques jours à peine, j'avais pris note de plusieurs livres écrits par Marie Kuhlmann... :)


Gros bisous, et bonne semaine à toi.

Martine 03/02/2014 08:30



On ne s'invente pas! C'est comme ça, ma chère Denise! Belles lectures et bonne journée à toi!


Gros bisous



jacqueline 02/02/2014 12:30


Encore un livre que je devrais aimer. Amicalement, Jacqueline

Martine 03/02/2014 08:28



Je pense, oui!!! Merci Jacqueline! Bonne journée!