Les fiancés du Rhin

Publié le par Martine

5155V-jb%2BUL. SS500

 

Au lendemain de la Saint Valentin, une magnifique histoire d’amour s’impose. C’est ce que nous propose Marie-Bernadette Dupuy avec ces « Fiancés du Rhin » parus chez Calmann-Lévy dans la collection France de Toujours et d’aujourd’hui.

Tout commence en 1928 en Alsace lorsque Clémence Weller vient postuler à l’emploi de secrétaire du propriétaire viticulteur Johann Kaufman à proximité de Ribauvillé. Fille mère de Noëlle âgée de 9 ans, Clémence doit d’abord sympathiser avec ses voisins employés également sur la propriété et se faire accepter par la mère de Johann prête à tout, y compris les pires humiliations, pour la dissuader de rester trop près de son fils. Peine perdue ! L’attirance entre le patron et sa secrétaire est plus forte et leur mariage donne enfin un père à Noëlle. Les années passent et la petite fille devient alors une belle et charmante jeune femme. Malgré les craintes suscitées par l’arrivée au pouvoir d’Hitler et les menaces de guerre imminentes, Noëlle rencontre un jeune allemand Hans, étudiant venu s’embaucher sur les vignes alsaciennes pour une saison. Leur amour les transporte tout en étant très mal perçu par leur entourage. Et cela encore plus lorsque la guerre est déclarée.

S’ensuivent alors des déchirements, des larmes, des déceptions, des doutes mêlés à quelques beaux moments d’espoirs et de retrouvailles fugitives. Car, qu’ils le veuillent ou non, qu’ils l’acceptent ou pas, Noëlle et Hans se retrouvent ainsi dans deux camps adverses, au cœur d’un conflit planétaire, avec des convictions ancrées de tous temps, et des liens familiaux et relationnels qui vont tout mettre en œuvre pour leur montrer l’impossibilité quasi historique d’un tel amour.

Face à cette haine ambiante, confrontés à des choix d’une dureté incroyable, les deux jeunes gens parviendront-ils à faire triompher leur amour ? Et à quel prix ?

C’est ce que je vous laisse découvrir à travers ce roman fleuve d’une intensité rare qui nous tient en haleine de la première à la dernière page. Car avec un talent qui lui est personnel, Marie-Bernadette Dupuy nous offre un roman fort et poignant, nous décrit des personnages aux caractères bien trempés et d’une réalité magnifique. Rien n’est laissé au hasard dans les présentations et les faits historiques nous y sont rapportés fidèlement. Du grand art et une magnifique histoire d’amour à apprécier pleinement.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

AG 16/02/2012 13:25


Coucou Martine,
Voilà le genre de roman que j'aime beaucoup. ça donne envie.
A bientôt. Bises.  Agnès