Les amours d'Emma: voici la chronique!

Publié le par Martine

Les amours d'Emma

 

Tout commence par des obsèques. Celles d’Emma, 96 ans, qui avant de quitter cette terre a laissé en héritage à sa petite-fille Aurélie des cahiers dans lesquels elle a consigné les principaux évènements qui ont jalonné sa vie et à ne lire qu’une fois qu’elle ne serait plus là.

C’est ainsi que nous prenons place au côté d’Aurélie et qu’avec elle nous partons à la véritable rencontre d’Emma, guidée par Yveline Gimbert, l’auteur de ce roman paru aux éditions de l’Archipel.

Emma a à peine 20 ans en 1937 lorsqu’elle fait la connaissance d’Adrien Fournel, riche propriétaire terrien, et notamment du domaine de La Tranchère, en plein cœur de l’Auvergne. Charmée, la jeune femme l’épouse et déchante aussi vite, Adrien se révélant un coureur de jupon invétéré. Ce qui lui vaudra d’ailleurs d’attraper une maladie « honteuse » et le condamnant à plus ou moins long terme. N’éprouvant plus rien pour cet époux de façade, Emma ressent bientôt un véritable coup de foudre pour Thomas, ouvrier agricole venu louer ses services à La Tranchère. S’engage alors une relation amoureuse clandestine en ces années d’après guerre, relation qui prendra fin brutalement lorsqu’un accident de chasse tue Thomas. La jeune femme va être d’autant plus effondrée que son mari décède seulement quelques semaines plus tard.

Enfermée dans une douce solitude bien à l’abri de son domaine, Emma va alors rencontrer successivement deux hommes, Paul Dercou et Yves Macerf, qui, chacun à leur façon, vont lui redonner goût à la vie et l’envie de croire à l’amour. Un seul pourtant s’engagera auprès d’elle…

Avec ces « Amours d’Emma », Yveline Gimbert signe un roman de très belle facture où l’amour a toute sa place, qu’il soit ressenti entre une femme et un homme, mais aussi envers une terre, celle sur laquelle on naît, qui nous façonne et nous éprouve tout au long de notre vie. Pas de grande déclaration ou d’envolée littéraire chez Yveline Gimbert. L’auteur écrit avec des mots simples, proches, qui nous parlent directement et nous émeuvent par la seule force des sentiments qu’ils dévoilent. « Le cœur a ses raisons que la raison ne connaît pas » affirme le proverbe. Pourtant Yveline Gimbert s’amuse à lui donner tort. Certes le cœur d’Emma bat peut-être un peu trop et à tort. Et la jeune femme n’hésite pas à braver bien des interdits en ce milieu de 20e siècle au seul nom de l’amour. Pourtant c’est la raison qui la guide à l’heure des choix. La raison et cet amour inconditionnel qu’elle voue à son domaine de La Tranchère. Un bel amour qui rejoint fatalement celui qui mène le monde. « Les amours d’Emma » un très beau roman qu’on se surprend à regretter devoir fermer après la dernière ligne.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

florence 11/09/2013 14:11


Vous m'avez, toutes les deux,  vraiment donné envie de le commander ce livre. Ce sera mon achat de cette rentrée littéraire.

Martine 12/09/2013 08:25



Tu ne le regretteras absolument pas! Bonne lecture et bonne journée, Florence!



Binchy 10/09/2013 21:16


Oui, il faut les commander. Certains romans ne sont pas en stock ou alors en un seul exemplaire qui part en principe très vite !!! Surtout celui-ci !!! Autrement, il est sélectionné chez LE GRAND
LIVRE DU MOIS.


(C'était pour répondre aussi à Florence !).

Martine 12/09/2013 08:24



Merci Bernbadette! Ton enthousiasme est tellement contagieux!!!


Gros bisous et bonne journée!



florence 10/09/2013 14:06


Ta chronique est vraiment bien écrite et donne envie de lire ce livre et surtout de découvrir cet auteure. C'est le genre d'histoire que j'aime et en plus si elle écrit bien. Je vois qu'elle a
sorti beaucoup de livres, mais malheureusement à ma librairie de quartier, ils n'en ont aucun. Grrr !

Martine 10/09/2013 17:49



Fais comme moi, commande-le! Belle lecture d'avance!


Bonne fin de journée, Florence



Alex-Mot-à-Mots 10/09/2013 10:40


Tu n'en fais pas un coup de coeur ?

Martine 10/09/2013 17:47



Comment ça? Je ne fais pas de classement!


Bises



Binchy 10/09/2013 09:15


Une EXCELLENTE chronique littéraire ! Ce roman est VRAIMENT POIGNANT ! Tout comme toi, j'ai exactement le même ressenti !


Très bonne journée Martine.


GROS BISOUS.


Bernadette.

Martine 10/09/2013 17:47



Je m'en doutais un peu, ma chère Bernadette!


Bonne fin de journée et gros bisous!