Le Vase de Soissons n'existe pas

Publié le par Martine

Comme cette chronique est parue hier dans ma rubrique Lu pour vous du Dauphiné Libéré, je peux vous la faire lirte ce matin.

 

Le-vase-de-soissons-n-existe-pas.jpg

 

Encore une histoire de France ? interrogent les auteurs Christophe Granger et Victoria Vanneau dans l’avant-propos de ce petit livre jaune « Le Vase de Soissons n’existe pas » paru dans la collection « Leçons de Choses » des éditions Autrement. Oui. Encore une histoire de France. Mais pas celle qui nous est enseignée dans nos manuels scolaires. Non. Celle-ci, on la laisse bien volontiers à nos enseignants, professeurs et historiens. Non, celle que Victoria Vanneau, docteur en histoire du droit, spécialiste du droit pénal français et international, a coécrite avec Christophe Granger se situe du côté des objets, réels ou issus de la légende, de celles et ceux dont les noms ont fait et marqué notre Histoire de France.

Sous-titré bien logiquement « et autres vérités cruelles sur l’histoire de France », cet essai met en avant quinze objets qui ont accompagné les personnages importants de notre Histoire. « Cela va du bouclier de Vercingétorix au pantalon rouge des Poilus de 1914, nous présente Victoria Vanneau. Certains sont véridiques. On en a la preuve historique. Mais d’autres sont archi-faux, voire à moitié vrais. Mais leur présence réelle ou fondée sur l’imagination collective a aidé à construire le récit de l’Histoire. »

Plus que l’affirmation nette et franche du titre, le mot « cruelles » nous met un goût amer en bouche dans le sous-titre. « C’est une volonté commune, ajoute Victoria Vanneau. Ces vérités sont forcément cruelles à partir du moment où elles touchent à nos croyances historiques, à ce qui nous a été enseigné. Ces objets vrais ou pas ont eu leur importance et une lecture différente à chaque période de notre Histoire. C’est seulement au 19e siècle que le récit national qui est le nôtre actuellement s’est construit véritablement. Tout est symbolique dans cette histoire d’objets. », tempère encore Victoria Vanneau.

De fait, de tout temps, ces objets ont produit du rêve. « Les gens en avaient besoin pour accepter ces événements historiques auxquels ils ont pris part bien involontairement. La légende s’est construite à partir de la voix du peuple associée aux enjeux politiques, poursuit l’auteure. Impossible de détruire cette Histoire et ces histoires. Le tout est de savoir si on a envie d’y croire. » Alors ? Le Vase de Soissons existe-t-il réellement ? L’étendard de Jeanne d’Arc, les ferrets de la reine, le masque de fer, le chapeau de Napoléon ou encore le parapluie de Louis-Philippe ont-ils réellement été présents dans notre Histoire ?

Réponses dans ce sympathique livre à la couverture jaune étincelant complété par une partie iconographique de qualité pour une approche ludique associée à la lecture de chacun de ces quinze chapitres passionnants.

 

chronique-Vase-de-Soissons.jpg

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Alex-Mot-à-Mots 13/01/2014 14:41


Une lecture enrichissante, certainement.

Martine 14/01/2014 08:08



Instructive aussi! Merci Alex! Bises