J'ai rendez-vous avec... Ariane Schréder

Publié le par Martine

Bonjour Ariane. Vous venez de publier votre premier roman "La Silencieuse" aux éditions Philippe Rey. Pouvez-vous vous présenter ?

 

Ariane-Schreder.jpg


J’ai toujours beaucoup apprécié la littérature. Lorsque j’étais adolescente, j’ai commencé à écrire et c’est tout naturellement que je me suis tournée vers les métiers de l’enseignement. J’ai donc fait des études de lettres et enseigné pendant plusieurs années à l’université.

Mais paradoxalement plus j’enseignais la littérature, moins j’écrivais. Aujourd’hui, je continue d’enseigner à des adultes qui préparent des concours. Ce qui me laisse du temps à consacrer à l’écriture.

 

Un temps bénéfique puisque votre premier roman est de suite publié ?

 

En fait « La Silencieuse » est mon premier roman publié mais pas le premier écrit. J’avais rédigé auparavant des chroniques qui se situaient toutes dans un village à la campagne, le même village que celui où se déroule le roman. Lorsque j’ai envoyé ces chroniques à des éditeurs, elles ont été bien accueillies avec la recommandation d’en faire un texte plus long. J’ai alors eu l’idée de ce personnage féminin qui doit fuir la ville et sa vie. J’ai voulu qu’elle soit artiste sculpteuse, qu’elle évolue dans ce monde entourée de sculptures en pensant s’y cacher. Il se trouve qu’ainsi dans cet univers un peu à part, assez éloigné de la ville, elle sera beaucoup moins cachée.

 

De quelle manière écrivez-vous ? Un peu tous les jours ? Quel est votre rythme d’écriture ?

 

J’ai besoin de pouvoir m’immerger dans l’écriture. Grâce à mon activité professionnelle dans l’enseignement, je bénéficie de longues périodes durant lesquelles je peux me consacrer pleinement à l’écriture. J’écris tous les jours en commençant mes journées par l’écriture et en ne faisant qu’écrire. J’ai la chance de pouvoir écrire dehors par temps estival sur mon ordinateur portable qui me suit comme un ami fidèle. J’écris et j’imprime aussitôt pour garder le contact avec le papier.

 

Comment se passe la parution de ce premier roman ? Comment l’accompagnez-vous ?

 

Dans l’immédiat j'ai participé à une séance de dédicaces à la librairie L’Arbre à lettres rue Mouffetard à Paris le mardi 26 février à 19 heures. Je dois aussi répondre à quelques interviews pour RCF et pour des blogs. Je serai aussi présente au Salon du Livre de Paris et j’ai accepté l’invitation à participer aux Cafés Littéraires de Montélimar dans la Drôme du 3 au 6 octobre.

Cette première publication constitue une belle aventure que j’espère poursuivre. J’ai en tête de nouveaux projets d’écriture parmi lesquels la finalisation de mon deuxième manuscrit mis de côté pour l’instant mais toujours très présent dans mes pensées. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article