Impossible de grandir

Publié le par Martine

"Impossible de grandir" c'est le titre du roman de Fatou Diome, paru chez Flammarion, que j'ai commencé à lire hier soir.

Pourtant cela fait déjà quelques mois qu'il me fait de l'oeil mais je bloquais. Peut-être à cause de son sujet, l'enfance et les relations familiales, je ne sais pas...

Toujours est-il que j'en ai enfin débuté la lecture et que je suis tombée immédiatement sous le charme de l'écriture de Fatou Diome. C'est très étrange, cette impression que tout coule de source malgré le fait que Sallie, le personnage principal de ce roman très pudique, ait beaucoup à faire pour grandir, faire le deuil de son enfance et accepter d'être l'adulte qu'elle est à présent.

Ses réflexions, ses interrogations, cette quête, Sallie est à ce point obligée de s'y soumettre, faisant appel pour cela à "la Petite", cette autre elle-même enfant, pour comprendre et poser des mots sur son mal-être adulte.

C'est une pure réjouissance que de suivre cette initiation tant pour la beauté du style que pour le questionnement qu'elle suscite. (et encore plus quand on est soi-même en pleine rédaction d'un article sur la transmission entre femmes et notamment de mère à fille!)

 

 

impossible_de_grandir_01.jpg


 

Pour Sophie et vous toutes et tous, le petit extrait de la page 31:

 

"Mais s'accrocher au palétuvier pour résister à la vague, c'est parfois l'arracher de la mangrove qui le tient en vie. Et ça ne se passe pas autrement pour l'humain. S'accrocher, c'est souvent arracher à l'autre une part de substance vitale. Mais nager tout seul est pire que tous les arrachements. Ho hisse! Dans la violence des courants, quand l'horizon se perd, tenir une main c'est peser dessus de tout son poids, bien magré soi. Ho hisse!"

 

mardi sur son 31

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Kathel 27/08/2013 08:23


Je me réjouis de n'avoir pas encore lu cette auteure... une belle découverte à venir ! 

Martine 27/08/2013 08:45



Pour moi, ça l'est vraiment! Et je regrette de ne pas l'avoir lue plus tôt! Mais ce devait se passer ainsi!...


Bonne journée! et merci!