Rencontre avec Fethiye Çetin à la médiathèque La Passerelle

Publié le par Martine

Dans le cadre du Festival Est-Ouest « D’Istanbul à Berlin », la médiathèque La Passerelle de Bourg-lès-Valence recevait vendredi en fin de journée Fethiye Çetin, avocate et écrivain turque d’origine arménienne, auteur de « Le Livre de ma grand-mère », qui vient d’être réédité pour la 8ème fois en poche, et militante des Droits de l’homme.
Accueillie par Marianne Ory adjointe à la culture et conseillère régionale, cette rencontre traduite par Danièle Mourel a commencé par la lecture d’un extrait du livre.
« C’est un livre important pour la mémoire. Un témoignage sur toutes ces femmes, nos grands-mères arméniennes de naissance qui ont été abandonnées à la Turquie pour le reste de leur vie, a présenté l’auteur. J’ai appris tardivement ce qui était arrivé à ma grand-mère et j’ai voulu à la fois lui rendre hommage et écrire une œuvre sur l’histoire de mes origines intimement liées à l’Arménie et à la Turquie. »
A l’heure où la volonté de négation était devenue tellement insupportable, Fethiye Çetin a décidé d’écrire ce livre dans un objectif de transmission et de souvenir. « J’ai voulu en faire une lecture vivante, émouvante et souriante. Certes il parle d’une tragédie. Mais il est aussi le reflet d’un bonheur. »
« Le livre de ma grand-mère » commence par les funérailles de celle-ci et « toute la structure a suivi comme un procédé cinématographique. Il n’y a pas de chronologie. Quand j’ai appris l’histoire tragique de ma grand-mère, j’ai d’abord ressenti un fort sentiment de révolte. « On nous a menti » pensais-je. Puis j’ai voulu apporter ma pierre au débat sur le négationnisme, y mettre un peu d’humanisme et de vie en racontant cette histoire vraie. Je n’avais pas envie de faire un livre de propagande. Seulement l’histoire de toutes ces femmes à travers celle de ma grand-mère avec un discours loin de la colère et de la vengeance. » Depuis la sortie du livre, de très nombreuses personnes se sont manifestées. Aujourd’hui, Fethiye Çetin vient donc d’écrire « le livre des petits-enfants ». Il paraîtra courant octobre. 

Commenter cet article

Marcel Pellosso 02/10/2009 09:02


Bonjour, chère Martine. Je lis très souvent vos commentaires et trouve que vous avez beaucoup de talent, un grand charisme et un dévouement hors-pair. Je me souviens de notre sympathique
 rencontre à la MTP de Bourg-les-Valence, lors d'une présentation de "jacobello del fiore" au club de lecture. Je crois d'ailleurs vous avoir adresser un
nouvel ouvrage publié chez Golias :"Histoire de José B". Deux autres vont suivre en 2010 et ce sera de grand coeur que je vous les offrirai. Votre
tâche d'incitation à la lecture est essentielle et tous les écrvains devraient vous dresser une statue. Amicalement . Marcel Pellosso


clau 27/09/2009 22:58


bonne semaine bzbz