Deux polars sinon rien

Publié le par Martine

Peu avant les vacances d'été, j'ai été contactée par Suzanne du site Chez les filles qui me proposait de recevoir deux romans policiers et de les commenter en ces lieux.

Aimant plutôt le genre, j'ai accepté...

Voici donc avec un peu de retard, mon avis sur ces deux lectures.

 

Je passerai très vite sur ce "Cadavre d'état" de Claude Marker paru aux éditions Carnets Nord qui, malgré une quatrième de couverture et une présentation très alléchantes et un bon début, ne tient pas ses promesses.
Comme à chaque fois que je n'accroche pas à un roman, je me suis interrogée pour savoir pourquoi cette histoire prometteuse et bien ficelée n'arrivait pas à retenir mon attention et j'en suis arrivée à la conclusion qu'en fait tout est trop amplifié dans ce récit. Trop d'invraisemblances, trop de perfection dans le caractère pourtant bien trempé de la commissaire Coralie Le Gall (comme dans "Julie Lescaut" on en arrive à penser à sa place et à deviner ce qu'elle va faire, c'est peu dire! Du coup, l'effet de surprise et le suspense attendus tombent à côté!). Je regrette aussi que ce roman parte un peu trop dans tous les sens. A moins de bien connaître le monde politico-politique et ses méandres, on s'y perd et c'est fort dommage.
Alors peut-être suis-je passée à côté d'une grande histoire, mais elle n'était visiblement pas faite pour moi!...

Heureusement pour moi, il n'en a pas été de même avec le deuxième polar proposé "Une tombe accueillante" de Michaël Korita publié chez le Seuil Policiers.
Là il s'agit de vrai polar, bien noir, avec une tension quasi palpable qui nous fait nous retourner et sursauter à la moindre occasion pendant quelques nuits!!! Je m'explique.
Rien ne semblait destiner le détective privé Lincoln Perry à être entraîné dans cette sombre histoire d'assassinat de l'avocat Alex Jefferson si ce n'est son ancienne liaison avec la veuve dudit avocat, Karen, avec qui il était même fiancé, et la rupture qui a suivi et qui lui a valu d'être exclu de la Police.
Mis hors de cause dans cet assassinat, il est contacté par Karen qui souhaite à tout prix retrouver son ex beau-fils Matthew qui doit hériter des millions de son père.
Commence alors une enquête des plus ahurissante, et passionnante pour le lecteur, où chaque protagoniste se révèle finalement dans toute sa complexité de caractère et, bien souvent, pas tel qu'on aurait pu le penser au départ.
Au fil des pages, on entre dans un univers pas joli joli certes mais qui dégage en plus une atmosphère vraiment sombre et oppressante. Avec un talent certain, l'auteur s'amuse avec nos nerfs, nous titille et nous entraîne dans des recoins obscurs et inimaginables. A travers cette écriture, on sent la maîtrise de l'histoire. Rien n'est laissé au hasard et, tout en jouant à nous proposer de fausses pistes, on comprend bien que Michaël Korita sait où il veut aller. Ce qui crée finalement un sentiment troublant de sécurité. Même si ce qu'on découvre nous horrifie ou nous révolte, on se sent en confiance. C'est là tout le paradoxe de ce roman et ce qui fait qu'on ne peut pas le lâcher!
L'auteur possède son sujet et on ne peut qu'y adhérer.

Commenter cet article

Florinette 21/09/2009 09:30

J'ai entendu beaucoup d'éloges sur le second, tu as fini par me convaincre ! ;-)Bonne semaine Martine !

Martine 21/09/2009 17:19


Tant mieux!! ;o)
C'est un excellent roman! Bizzz


anjelica 20/09/2009 16:48

j'ai noté le second, tu confirmes

Martine 21/09/2009 06:56


Sans hésitation, chère Anjélica! Bonne journée!


Nicole 19/09/2009 21:19

Pour moi, ce sera seulement le deuxième! Bisous!

Martine 21/09/2009 06:56


;o)


clau 19/09/2009 16:37

bon weekend bzbz