Et que morts s’ensuivent

Publié le par Martine

Non ! Il ne s’agit pas d’un humour particulièrement noir lié à la canicule qui s’abat sur nous depuis quelques jours mais seulement du titre du recueil de nouvelles de Marc Villemain, paru aux éditions du Seuil.
Tout d’abord, connaissez-vous Géraldine Bouvier ? Oui ? Non ? Qu’à cela ne tienne ! Vous allez pouvoir faire sa connaissance dans chacune des onze nouvelles qui composent ce recueil d’un genre particulier et dans lesquelles Géraldine Bouvier joue le rôle de fil rouge et se présente à chaque fois sous une identité différente. Secrétaire, cantatrice cannibale, infirmière, occupant pleinement la scène ou présente de manière beaucoup plus anonyme, Géraldine Bouvier représente à elle seule la diversité des sentiments, des attitudes et des âges illustrant ce recueil de nouvelles à l’atmosphère étrange qui nous sont contées comme autant de faits divers, plus ou moins sordides, et titrées du nom de leur principal interprète.
Tantôt dramatiques, tantôt drôles, ou pour le moins saugrenues, ces nouvelles se lisent avec aisance et offrent l’avantage de nous surprendre tant par l’incongruité de leur situation que par ces situations proprement dites. On sent bien que Marc Villemain, critique littéraire au Magazine des Livres qui signe ici son troisième ouvrage, s’amuse de ces situations au détriment de ses personnages certes (c’est bien fait pour eux, finalement, ce qui leur arrive…) mais aussi parfois à celui de ses lecteurs (vous avez vu ? semble-t-il nous interpeller, je vous emmène là où vous ne pensiez pas aller !...) Et c’est bien justement ce qui fait toute la force et la qualité de ce recueil. L’effet de surprise est toujours au rendez-vous et nous fait alors toucher du doigt les aspects souvent désastreux que peuvent avoir sur d’autres les conséquences de nos actes qui nous semblent, à nous, les plus anodins. Oui, des morts, il y en a dans ces nouvelles. Mais surtout on y rencontre des victimes qui ne sont pas toujours celles qu’on aurait imaginé au départ. C’est ce qui m’a plu dans cette lecture agréable et absolument pas insoutenable comme son titre pourrait le laisser supposer.
Marc Villemain a de l’imagination, beaucoup, et un talent de conteur évident qui a tout pour nous plaire.

Commenter cet article

liliba 27/08/2009 13:59

Un auteur que je ne connais pas du tout, mais du donnes très envie de le découvrir !

Martine 29/08/2009 13:38


@ Liliba! Je pense aussi que tu devrais aimer!


Laurence 24/08/2009 08:40

Martine : si je laisse rarement des commentaires, je viens régulièrement flâner par ici. :)

Martine 24/08/2009 19:46


@ Laurence: Autant pour moi alors! Je ne savais pas! Mais j'en suis d'autant plus ravie!!! Merci!


Laurence 20/08/2009 11:05

tu as aiguisé ma curiosité... je le note pour une prochaine virée à la librairie. :)

Martine 23/08/2009 19:30


@ Laurence: Tu devrais aimer très certainement, je pense! Merci pour ta visite "chez moi", j'en suis touchée!


clau 20/08/2009 09:02

bz et bonne journée