Livres voyageurs (suite et fin... momentanée!)

Publié le par Martine

Deuxième livre voyageur proposé par Florinette "Belle mère" de Claude Pujade-Renaud paru dans la collection Babel chez Actes Sud est une pure merveille de lecture.
J'ai tout aimé dans ce court roman d'à peine 175 pages : le récit, le style, l'analyse, le rythme... tout! C'est le premier roman de cette auteur que j'ai eu l'occasion de lire et, vraiment, je suis prête à repartir tout de suite avec elle pour de nouvelles histoires.
L'écriture est belle, soignée, attentive, tantôt douce et tranquille, tantôt plus forte voire douloureuse mais toujours d'une grande sensibilité et finesse.
Eudoxie est couturière. Nous sommes en 1935, elle a 47 ans et elle vient d'épouser Armand, un veuf d'une soixantaine d'années père de Lucien qui, lui, a une trentaine bien sonnée, est célibataire et a des réactions qui parfois nous dérangent et nous font douter de sa lucidité.
Tout ceci, bien sûr, on le découvre au fil des pages et des années qui passent. Quand la deuxième guerre mondiale cause le décès d'Armand, Eudoxie reste dans cette maison de la banlieue parisienne au charme campagnard bien présent et qui est devenue sienne avec les années.
Si la cohabitation avec Lucien a toujours été difficile, Armand n'est maintenant plus là pour "faire tampon" et c'est alors que la caractère doux et paisible d'Eudoxie va se révéler pour notre plus grand bonheur de lecteur. Que ce soit dans la joie qu'elle ressent dans les gestes les plus simples de son quotidien ou dans les difficultés qu'elle rencontre dans sa relation avec Lucien, Eudoxie reste toujours de caractère égal. C'est sa force et, franchement, c'est, je pense, ce qui m'a le plus émue dans cette lecture.


Le deuxième (et dernier) livre voyageur dont je souhaite vous entretenir aujourd'hui a été mis en route par Fashion. Elle nous avait pourtant prévenus lorsqu'elle l'a proposé en livre voyageur, ce recueil ne l'avait pas convaincue, et j'aurais du l'écouter car je n'ai absolument pas accroché à ces nouvelles et ai même stoppé ma lecture sans aller jusqu'au bout tellement cette écriture me dérangeait.
Sous-titré "Histoires de l'amour", ce "Romantiques" de Annette Mingels paru chez Quidam Editeur dans la collection Made in Europe a, parait-il, connu un grand succès en Allemagne, pays de son auteur.
Alors, je ne sais pas si la traduction de Martine Rémon y est pour quelque chose, si elle a forcé le trait ou pas, mais ces textes sont très très durs. le vocabulaire y est extrêmement fort. Toutes ces histoires d'amour, qu'elles soient d'une banalité navrante ou d'une violence rare, se déroulent dans une atmoshère troublante et même oppressante.
Sincèrement cette lecture m'a mis mal à l'aise et me laisse un sentiment confus qui me gêne.

J'en ai à présent terminé avec les livres voyageurs reçus ces derniers temps. Enfin! pour l'instant! car, me connaissant, je ne pense pas résister bien longtemps si d'intéressantes découvertes littéraires se proposent à nouveau...

Dans l'immédiat j'essaie aussi de rattraper mon retard dans les différents challenges auxquels je me suis inscrite en début d'année! Il me reste cinq mois pour les accomplir! Mais j'ai décidé d'être optimiste et avec les vacances qui commencent, je vais avoir encore plus de temps pour faire ce que j'aime le plus:... lire!!!



Commenter cet article

Nicole 31/07/2009 21:53

Je note le premier ;o)