Les Petites Filles Modèles

Publié le par Martine

Lorsque j'ai vu la réédition de ces "Petites Filles Modèles", je n'ai pas hésité bien longtemps et c'est avec délice et émotion que j'ai retrouvé les douces Camille et Madeleine, la vivacité d'esprit de l'espiègle Marguerite et les facéties de l'incorrigible Sophie.
Ce roman au charme désuet et légèrement suranné de la Comtesse de Ségur vient d'être à nouveau publié aux éditions Tourbillon. Si son contenu va en faire sourire certain(e)s, pour moi, il évoque l'émotion d'une première vraie lecture, gardée secrète, et surtout le regard bienveillant et encourageant de ma chère grand-mère.
Comme nombre d'enfants de ma génération, j'ai appris "officiellement" à lire l'année de mes 6 ans. J'écris volontairement "officiellement" entre guillemets car, en fait, ce n'est pas tout à fait vrai et même carrément faux car : j'ai su lire l'été précédent mon entrée au CP! Et grâce à ces Petites Filles Modèles!
Je m'explique. Mes parents et grands-parents maternels (je n'ai pas connu mes grands-parents paternels) étaient maraîchers et producteurs de fruits et légumes et possédaient un grand verger de poriers. L'été, nous (les enfants) participions, avec plus ou moins de bonne volonté à la récolte des poires. Cet été-là, il se trouve que je n'avais pas trop envie d'aller cueillir ces fruits et je trouvais refuge dans l'ancienne chambre de petite fille de Maman, que mes grands-parents conservaient en l'état, en souvenir certainement de leur vie commune avec leur unique fille j'imagine.
Dans cette fameuse chambre, se trouvait toute une collection de livres laissés là par ma mère et parmi eux plusieurs ouvrages de cette chère Comtesse de Ségur dans une présentation datant des années 1940 avec des illustrations qui montraient ces petites filles bien habillées, avec de magnifiques robes et des jupons de dentelle! Je ne me lassais pas de les admirer et, assez vite me semble-t-il, j'ai eu envie de savoir ce qui leur arrivait et, pour cela, appris à lire. Certes ce fut difficile. Mais ma grand-mère ayant deviné où je me cachais ainsi m'a bien aidé dans ma découverte de la lecture. Je ne sais pas si Maman l'a su. Probablement. Mais cela est toujours resté pour moi un doux secret partagé avec ma chère grand-mère... (enfin! un parmi d'autres mais je ne vais pas tout vous dire quand même!!!)
Parue chez Tourbillon, cette nouvelle version reprend le texte d'origine avec son vocabulaire chatié, sur des illustrations tendres et légèrement vieillies de Magali Clavelet qui apportent ainsi une touche romantique supplémentaire à l'ensemble. On prend plaisir à retrouver ces Petites filles et leurs aventures, les charmantes Mesdames de Fleurville (si raisonnable) et de Rosbourg (tellement effacée) et l'impayable Madame Fichini qui représente à elle seule toute la bourgeoisie en quête d'une reconnaissance aristocratique qui ne peut bien évidemment pas advenir.
Extrait: "Mme de Fleurville et Camille montèrent chez Madeleine qui venait de se coucher; ses grands yeux bleus étaient fixés sur un portrait de Camille, auquel elle souriait; Mme de Fleurville s'approcha de son lit, la serra tendrement dans ses bras et lui dit
- Ma chère petite, ta générosité a racheté la faute de ta soeur et effacé la punition. Je lui pardonne à cause de toi, et vous allez toutes deux manger des croquettes, du raisin et des pêches que j'ai fait apporter.
Au même moment, Elisa, la bonne, entra, apportant des croquettes de riz sur une assiette, du raisin et des pêches sur une autre. Tout le monde s'embrassa. Mme de Fleurville descendit pour rejoindre Mme de Rosbourg. Camille raconta à Elisa combien Madeleine avait été bonne; toutes deux donnèrent à Elisa une part de leur dessert et, après avoir causé, s'être bien embrassées, avoir fait leur prière de tout leur coeur, Camille se déshabilla, et toutes deux s'endormirent pour rêver soufflets, gronderies, tendresse, pardon et raisin."
Tout y est...

Commenter cet article

cynthia 20/07/2009 09:52

Je profite de mes qqs jours de vacances pour rattraper mon "enorme" retard bloggueste!!lolQuels merveilleux souvenirs il me fait remonter à la surface ce livre...je vais aller me l acheter....merci Martine pour l info!Bisous et bonne semaineCynthia

Mireille 14/07/2009 10:34

Bonjour Martine,Que du bonheur dans cette délicate présentation d'une oeuvre qui défit le temps....Je me rappelle avoir ouvert aussi des livres de mes parents qui avait des illustrations magnifiques.mercije profite de ce petit commentaire pour vous demander comment je peux réussir à faire suivre "Adrien le Colporteur" chez Nathalie.j'ai mis mes impressions sur un feuille à l'intérieur du livre.Encore merci de m'avoir permis de participer à cette initiative.A trés bientôt   Mireille

Martine 15/07/2009 15:25


@ Mireille: Merci pour votre enthousiasme si communicatif!
Je vous envoie l'adresse de Nathalie par mail. Bonne journée!


Arlette 13/07/2009 22:10

Je partage ton enthousiasme sur ces petites filles modèles qui fut pour moi aussi mon premier livre de vraie lecture ! bises

Martine 14/07/2009 10:27


@ Arlette: Encore un point commun?!! Décidément!... ;o) Merci pour ta visite et bonne journée!


Marie-Helene a Madrid 08/07/2009 17:39

Toute la collection complète !!!!!!!!!!!!!!!!!!! couverture en bleu turquoise avec des doodling dorés

Martine 10/07/2009 07:47


@ Marie-Hélène: Ce doit être magnifique en effet! J'aimerais bien voir ça!... Des bises pour toi Marie-Hélène!


Bleu Cerise 08/07/2009 16:08

je ne l'ai jamais lu, mais tu me donnes envie !!!Je suis sûre que mes p'tits bouts accrocheraient !

Martine 10/07/2009 07:46


@ Bleu Cerise: Ils ont quel âge tes p'tits bouts? C'est une bonne lecture en effet tendre et pleine de bons sentiments! Bonne journée et merci pour la visite!