Pour continuer...

Publié le par Martine

... dans la douceur de vivre ressentie dimanche dernier chez Mary et évoquée hier soir à la médiathèque La Passerelle avec Jeanne Bayol et ses magnifiques roulottes, je vous invite à fredonner :

J'ai dans le cœur, quelque part,
De la mélancolie,
Mélange de sang barbare
Et de vin d'ltalie,
Un mariage à la campagne
Tiré par deux chevaux,
Un sentier dans la montagne
Pour aller puiser l'eau.
J'ai au fond de ma mémoire
Des lumières d'autrefois
Qu'une très vieille femme en noir
Illuminait pour moi,
Une maison toute en pierres
Que la mer a rongée
Au-dessus d'un cimetière
Où les croix sont penchées.

Je viens du sud
Et par tous les chemins,
J'y reviens...

J'ai dans la voix, certains soirs,
Quelque chose qui crie,
Mélange d'un chant barbare
Et d'un ciel d'ltalie,
Des colères monumentales
Que les vents m'ont soufflées,
Des discours interminables
Après le déjeuner.

Je viens du sud
Et par tous les chemins,
J'y reviens...

J'ai quelque part dans le cœur
De la mélancolie,
L'envie de remettre à l'heure
Les horloges de ma vie,
Un sentier dans la montagne
Quand j'aurai besoin d'eau,
Un jardin dans la campagne
Pour mes jours de repos,
Une maison toute en pierres
Que la mer a rongée
Au-dessus d'un cimetière
Où mon père est couché.

Je viens du sud
Et par tous les chemins,
J'y reviens...
Et par tous les chemins,
J'y reviens...

On y est, n'est-ce pas?

Publié dans Poésies et chansons

Commenter cet article

Nath 18/06/2009 10:11

Oui on y est et on s'y sent bien, merci ma belle pour ce partage... Bisous

Martine 21/06/2009 10:40


@ Nath: Merci pour tes visites! Bon dimanche! Bizzz


clau 18/06/2009 08:58

fredonnons en coeur!!bzbz