L'Ombre du diable

Publié le par Martine


Sous-titré « Kiwuli cha shetani », « L’Ombre du diable » de l’auteur valentinois Gilles Lorillard qui vient de paraître aux éditions Thélès est un roman qui ne laisse pas indifférent. Sa lecture nous happe et nous entraîne dans un univers étrange, merveilleux et cruel à la fois qui nous laisse un sentiment d’injustice tout en nous poussant à voir ce que l’on met tant de vigueur à nous cacher.
Justine et Brice Clairvaux vivent une existence paisible au côté de leur fils en Romanée Conti, en Côte d’Or où ils exploitent un vignoble.
Homme juste et franc, honnête, s’efforçant de toujours faire la part des choses en les tirant vers le haut pour n’en garder que le meilleur, l’existence de Gilles bascule le jour où, au cours d’une chasse en Tanzanie, Justine est enlevée. Fou de douleur et d’incompréhension, Gilles va alors n’avoir de cesse de vouloir retrouver son épouse chérie et se venger de ceux qui lui ont infligé cette horrible épreuve. S’alliant à Alan Crosbown, guide de grande chasse et ancien des commandos de brousse sud-africains, Brice se lance à la poursuite de « L’Ombre du diable » ce groupe de braconniers, auteur du rapt de Justine.
Commence alors une traque sans merci, dans des paysages africains magnifiquement présentés. Aux trousses de l’Ombre du diable, Brice, Alan et leurs hommes vont en effet traverser plusieurs pays d’Afrique de l’Est et devoir déjouer plus d’une fois les pièges que ne manque pas de leur poser Ibrahim Al-Mahdik, le chef de ce groupe de braconniers.
Sur un rythme soutenu, mêlant avec talent des descriptions grandioses avec des scènes d’une cruauté à la limite du supportable et d’autres où l’on sent poindre une once de poésie, Gilles Lorillard nous propose un roman haletant et passionnant à la suite de ce héros des temps modernes qu’est Brice Clairvaux. Avec lui, on assiste à un changement radical de comportement. Mais on ne peut manquer de s’interroger. En effet même si on comprend parfaitement la douleur que peut ressentir cet homme aux idées larges et pacifistes lors de l’enlèvement puis de l’assassinat de sa femme, une telle quête de vengeance, une telle haine ne peut qu’interpeller et inviter à aller jusqu’au bout de ce roman pour connaître la réaction ultime de cet homme brisé.

Commenter cet article

Pierrette Preud'homme 02/11/2014 12:43

J'aimerais savoir où trouver ce livre dont j'ai entendu le plus grand bien.
Merci

Vanes135 22/04/2009 19:25

la couverture du livre est très belle bonne fin de journée Martine

Martine 23/04/2009 22:06


@ Vanessa: Et l'histoire est particulièrement prenante! Merci Vanressa!