D'un pas tranquille

Publié le par Martine


Pour rompre un peu avec la noirceur des derniers livres lus et de celui que je lis en ce moment, je me suis accordée une pause douce et apaisante avec ce roman d'Anne Bragance paru chez Actes Sud dans la collection "Un endroit où aller".
En courts chapitres, tous dédiés à une personne en particulier (Esther, Salomé, Leonello, Clara ou encore "la Mère"), Anne Bragance nous livre ici un très beau texte servi comme une interprétation d'une scène extérieure que l'on voudrait bien comprendre de l'intérieur!...
Parce qu'au cours d'une promenade matinale elle a surpris un homme en train de pleurer à quelques mètres à peine de deux femmes qui semblent bien le connaître, une femme cherche à expliquer et à accepter la ou les raisons qui ont pu permettre cette situation, d'abord gênante pour elle qui s'est représentée pendant un court instant dans le dessein d'un voyeur et surtout dans le fait qu'elle n'a pas osé intervenir et proposé son soutien à cet homme.
Traductrice qui vient de terminer l'adaptation d'un ouvrage ô combien ennuyeux, cette femme, momentanément oisive et habituée à vivre seule et à travers les destins des personnages de romans qu'elle traduit, va alors nous entraîner dans ses suppositions vis à vis de cet homme et de ces deux femmes, à la fois proches de lui et lointaines, créant ainsi pour nous lecteurs une histoire belle, douloureuse, où l'espoir et la tendresse alternent avec les désillusions et les mesquineries. Une histoire d'homme et de femme comme il en existe tant finalement.
Je l'ai écrit en introduction, j'ai lu ce roman pour sortir un peu de toute la noirceur dans laquelle je me suis laissée entraînée avec mes dernières lectures. L'écriture d'Anne Bragance, déjà appréciée dans "Danseuse en rouge", paru aussi chez Actes Sud dans la même collection, est fluide, reposante et prenante en même temps.
Mine de rien, l'auteur sait capter notre attention juste avec quelques mots bien sentis. On se glisse alors dans ce sillon bien tracé et on n'a plus envie d'en sortir. Et c'est tant mieux!...
Livre lu dans le cadre de mon challenge ABC 2009.

Commenter cet article

pagesapages 28/03/2009 08:02

Coucou Martine ! J'ai essayé de lire le Voyageur de Noces, trouvé à ma biblothèque... Mais, je déclare forfait. C'est bien écrit, mais il y a des détails qui me coincent, je ne sais pas comment l'expliquer. Je pense que c'est dans le procédé narratif : sa voix (celle d'Anne Bragance) est trop présente pour moi, elle me donne trop son avis, elle me mâche trop le travail.Je vais quand même essayer D'un pas tranquille pour être sûre de ne pas passer à côté de quelque chose...Des bises !!!

Florinette 27/03/2009 09:50

Je garde un si bon souvenir de L'heure magique de la fiancée du pickpocket que ton billet me donne envie de relire cette auteure !Bonne journée Martine !

clau 26/03/2009 09:24

donne moi un peu, quelques titres de livres de vacances, faciles à lire histoire d'amour à lire dans un transat à l'ombre d'un palmier...merci...

pagesapages 25/03/2009 23:11

Il va falloir que je plonge dans un des livres de cette auteure un jour ! Tu donnes envie. Banco : je le note sur ma liste que j'emmène à la bibliothèque. Et si, pour une fois, ils avaient un des livres que je voudrais, hein ? (parce que c'est rare...):-)

didime 25/03/2009 17:21

je suis déçue, j'avais envi de lire un livre que tu as parlé, mais il ne se trouve dans mon bibliobus...je vais attendre en juillet il fant des achat de nouveaux livres...bizzz