Printemps volé

Publié le par Martine


Voici donc arrivée la présentation du dernier livre lu pour le challenge Vivaldi organisé de main de maître par Levraoueg. Il s'agissait de lire quatre livres dans l'année dont le titre comportait le nom de chacune des quatre saisons et d'en parler sur nos blogs le premier jour de ladite saison! Sympa, non?
"Printemps volé" de Martine Pouchain paru chez Pcket Jeunesse met en scène Miriam, 15 ans, qui vit avec son petit frère auprès de sa mère divorcée.
C'est le printemps, promesse de belles journées à venir, de vacances estivales toutes proches, et Miriam est amoureuse d'Horace, de deux ans plus âgé qu'elle, une allure de mauvais garçon qui la trouble et qui manifeste surtout un intérêt pour elle qui a tout pour lui plaire. Ne vient-il pas d'ailleurs de lui dire qu'elle est jolie... en jupe?!
Le seul "truc" qui la dérange, c'est qu'elle n'aime pas sa façon de l'embrasser, intrusive, fouilleuse, qui lui laisse une impression de "salissure". Mais qu'importe! Elle vit son premier amour et, sans doute, Horace est-il un peu maladroit dans sa démarche! Mais quand même...
Tout vient à basculer pour Miriam quand le jeune homme lui donne rendez-vous dans la cave de son immeuble! Un peu inquiète tout de même (quelle drôle d'endroit pour un rendez-vous! surtout qu'il règne un air printanier bien agréable au-dehors!), elle découvre alors qu'Horace n'est pas seul et qu'avec ses copains il a prévu un plan... monstrueux! Nul sentiment en effet dans le viol collectif que va subir la jeune Miriam! Une horreur qui la brise et l'humilie et l'enferme dans un silence encore plus dévastateur! Quand la jeune fille finit par craquer, il est déjà bien tard!...
Outre ce drame horrible que nous fait découvrir Martine Pouchain, l'auteur nous convie aussi à partager la douloureuse et lente reconstruction de cette jeune fille, brisée, à un âge où tout est possible. La justice n'est pas oubliée et ces garçons seront condamnés, heureusement!
J'ai lu ce roman avec un poids sur le coeur et une certaine "envie" de réparation pour Miriam, bien présente. De tels drames arrivent encore trop souvent. En parler en littérature jeunesse, montrer comment une jeune fille innocente peut être victime de tels agissements mérite le respect. Malgré ce sujet, l'auteur écrit avec des mots justes et vrais, qui résonnent à nos oreilles en toute clarté sans jamais tomber dans le mélo ou la vulgarité. Ma fille l'a lu également et nous en avons parlé ensemble. Ce qui me semble une des raisons d'être de la littérature (jeunesse ou pas d'ailleurs!) : parler, échanger autour de nos lectures et de sujets sensibles!
Je remercie sincèrement Levraoueg qui, grâce à ce challenge Vivaldi, m'a permis de découvrir des textes que je n'aurais certainement jamais lu sans cela.

Publié dans lectures jeunesse

Commenter cet article

nicolbrod39 24/03/2009 10:21

je viens de voir cet article et celui du jour ... que de violence et de misère ...

SYLFAN 22/03/2009 22:34

Effectivement... c'est affreux çà !!!! Quelle vilaine pousse des "humains" à zen détruire d'autre avec autant de lâcheté !!!biz

arlette 22/03/2009 22:23

Un sujet bien douloureux qui exige beuacoup de délicatesse.C'est vrai qu'on ne peut ignorer de tels agissements et qu'il est important d'en informer nos adolescentes.Grâce à Levraoueg , nous avons fait de belles découvertes !

biba24 22/03/2009 08:26

Ouh ! Bonne piste de lecture, moi qui aie une ado (comme toi) à la maison, je pense que ça peut être utile et occasionner effectivement un dialogue sur un sujet sensible... merci Martine ! toujours de bonnes idées de lectures chez toi ! biz

didime 21/03/2009 15:36

la photo de l'arbre est floue... c'est un signe du destin concernant ce livre ?? la pauvre jeune fille tombe dans le floue d'une vie à reconstruire...bizzz