Sylvie Léonard, réalisatrice de court-métrage

Publié le

JdF0000.JPG Avant de présenter son court-métrage «Casa» samedi à la médiathèque La Passerelle lors des animations proposées par les bibliothécaires pour la Journée de la Femme, Sylvie Léonard a d’abord été dans une école à Lyon où elle a appris les techniques de l’illustration, du dessin animé et de la BD. Puis elle est entrée au studio Folimage où elle a accompagné de nombreuses créations de courts-métrages d’auteurs en résidence tout en travaillant aussi sur l’illustration. «J’ai commencé mon film en 2000 et il est paru en 2003.» annonce-t-elle. Entre temps il a fallu à Sylvie Léonard 18 mois pour faire les décors, les animations… 
Pourtant, au départ, ce ne devait pas du tout être un film d’animation. «J’avais en tête un texte pour une BD, raconte-t-elle. Mais l’histoire était trop courte et ça n’allait pas.» Sylvie l’a donc mis de côté pour mieux le ressortir quelques temps plus tard. «J’avais alors dans l’idée d’en faire un recueil de nouvelles illustrées.» Mais là encore, cela manquait toujours de consistance. «Comme je tenais à cette idée, je l’ai retravaillé, étape par étape, et le projet final a fini par s’imposer. «Casa» serait un film d’animation.» Sylvie Léonard a alors réalisé un story-board qui «a plu. Tous les échos étaient positifs. La CNC a accompagné mon projet et je me suis retrouvée devant ma table à dessins. Ce fut une très belle expérience. De par mon activité professionnelle, je connaissais tous les gens qui travaillaient avec moi. J’étais vraiment dans un climat de confiance et j’ai pu me concentrer sur l’animation et le montage. Ce qui m’a confortée dans l’idée que c’était bien un court-métrage que je voulais faire.» «Casa» film d’animation de sept minutes pour tout public à partir de 12 ans raconte, au travers du regard d'une femme, le retour d'un jeune homme après plusieurs années de séparation. Quels sont leurs liens ? Pourquoi cette absence ? Un court métrage écrit comme une tragédie en trois actes : attente, confrontation et acceptation.

Commenter cet article

Dominick 09/09/2008 16:49

Si cette jeune personne cherche à travailler sur un scénario originale issu d'un livre pour enfants devant paraître en Octobre, me contact.En effet, la maison d'éditon G.A.E.L se dirige de plus en plus sur l'édition jeunesse et publie "Les Papillotes"; L'histoire raconte la légende sur l'origne de cette confisserie. Ce projet de film ne sera pas d'animation, mais du vrai film avec des humains.Je travaillerais avec la personne qui se décidera à tenter l'aventure. Par contre, il est important de savoir que comme tous scénariste, c'est au moment ou nous avons la production que tout se réalise sur le financement. Mon téléphone 06 45 02 54 42