Poussin et le porte-monnaie

Publié le par Martine

Poussin et le porte-monnaie

Poussin est tout content d’avoir trouvé un porte-monnaie bien rempli. Mais à peine a-t-il le temps de se réjouir qu’il se le fait voler par Grand Monsieur.

Ni une, ni deux, Poussin part à sa poursuite. Seulement Grand Monsieur est … grand et marche à grandes enjambées ! Et Poussin est … petit et marche à petits pas, rapides et décidés certes, mais des petits pas quand même ! Alors quand, successivement, Poussin se fait interpeller par Renard, Loup et Rivière, celui-ci ne prend pas la peine de s’arrêter pour leur expliquer pourquoi il est si pressé et force est pour eux de le suivre s’ils veulent en savoir davantage. Au risque de s’essouffler et de devoir ralentir la course de Poussin. Ce que ce dernier n’envisage pas une seule seconde !…

Et bien lui en prend ! Car, au final, ses trois amis sauront se montrer reconnaissants, chacun à sa façon, et Poussin retrouvera son bien !

Première lecture de la rentrée littéraire des éditions Didier Jeunesse et quelle belle histoire !

Ce conte signé Najoua Darwiche, magnifiquement servi par les illustrations très parlantes de Cécile Gambini, joue sur la corde du courage et de l’injustice habilement réparée par la carte de la solidarité.

Tout comme Poussin, on subit d’abord ce vol du porte-monnaie. Mais, à peine. Très vite, on se laisse porter par ce beau sentiment de justice qui ne demande qu’à s’exprimer et qui donne l’élan, l’énergie et la force nécessaires à son exécution. Dès lors, on n’a qu’un but, qu’un objectif et tant pis si des personnes s’inquiètent, se mettent un peu en travers de notre route, nous freinent, on s’en accommode, on fait avec et on avance, chacun à son rythme, chacun à son pas. L’union fait la force et ce bel esprit solidaire qui se manifeste ainsi en revêt alors les plus beaux atours !...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article