Looping

Publié le par Martine

Looping

D'après le Larousse, un looping est une acrobatie aérienne dans laquelle l'avion exécute une boucle circulaire dans un plan vertical.

Dans le roman d'Alexia Stresi paru chez Stock, c'est par un dernier vol et un ultime "Looping" que la narratrice commence le récit de la vie de sa grand-mère, Noelie, dont elle porte le prénom, avant que celle-ci ne tire son ultime révérence.

L'histoire de Noelie commence bien avant son entrée en scène, avec la naissance de sa mère Camilla, à Imperia, petit village de Ligurie en Italie du Nord, où la culture des oeillets fait vivre la population, entre Vintimille et San Remo. C'est là que Camilla grandit. C'est là aussi qu'elle rencontre le militaire Malacria au début du XXe siècle. C'est là enfin que naît Noelie, son prénom étant en lien avec la fête de Noël, l'enfant, malgré sa naissance hors des liens du mariage, étant accueillie comme un cadeau par Camilla.

De l'enfance de Noelie, la narratrice va garder le goût du sourire que la fillette pose sur les lèvres de son grand-père, le plaisir de nager, le premier départ en ville dans la grande maison du père de Malacria pour combler les "oublis" de son fils. Puis, à sa mort, alors que mère et fille sont revenues à Imperia, le mariage de Camilla et Malacria, et le second départ pour la Lybie cette fois-ci, colonie italienne où le militaire a été nommé Podesta par Mussolini. L'arrivée à Tripoli. L'installation.

Jeune fille solitaire, attentive au bonheur de sa mère, Noelie s'investit dans l'élevage de poules, rencontre Bruno Ongaro, jeune aviateur au service, non pas d'un homme, mais de son pays, décide de l'épouser, l'épouse, s'initie avec lui, la nuit tombée pour ne pas se faire remarquer, à la conduite de son avion, à bord duquel elle pourra ensuite partir à la conquête du désert et de ses habitants à qui elle offrira généreusement les poules, élevées avec Camilla. 

La mort de son père, les naissances successives de son fils Ned-Mohamed, et de sa fille, Barbara, entrecoupées par le retour précipité et l'installation à Rome, pour cause de Deuxième Guerre mondiale, la chute du fascisme et de Mussolini, ses participations au sein des gouvernements qui se succèdent ensuite à la tête de l'Italie n'empiéteront jamais, voire même au contraire renforceront l'affection que Noelie porte à sa mère, l'amour inconditionnel et réciproque qu'elle voue à Bruno et, plus que tout, ne la feront jamais dévier de la route qui s'ouvre sous ses pas, cette ligne de conduite qu'elle s'est fixée et qu'elle suit avec une force tranquille et déterminée.

Au point qu'on en vient, nous, lecteurs, à s'interroger sur cette femme exceptionnelle et son destin, si extra-ordinaire. Mais les mots s'enchaînent les uns aux autres, les pages se tournent les unes après les autres et le charme de l'écriture d'Alexia Stresi opère. Comme par magie. On ne peut qu'être séduit par cette écriture, par ce récit, par ce destin hors-normes. Jusqu'au bout. Jusqu'à la toute dernière page où l'on se rend compte alors pleinement du prodige, de la prouesse d'écriture auquel l'auteur nous a soumis, nous faisant vivre, à notre tour, un fabuleux "Looping", une formidable acrobatie littéraire, une boucle complète, surprenante et bouleversante, ô combien! 

Ce roman a été annoncé comme le premier d'Alexia Stresi mais il semble qu'elle ait déjà publié auparavant. Si tel est vraiment le cas, et même si sa première publication n'est disponible qu'en italien, je suis preneuse de l'information. J'aurai vraiment grand plaisir à retrouver l'écriture de cette talentueuse écrivain, dusse-je attendre son prochain roman!

 

Looping

Commenter cet article

zazy 12/07/2017 21:58

Plusieurs avis sur la blogosphère allant en ton sens.

Martine 13/07/2017 09:37

C'est ce dont je me rends compte effectivement! Merci Zazy! Bonne journée!

miriam panigel 10/07/2017 18:51

http://miriampanigel.blog.lemonde.fr/2017/05/14/looping-alexia-stresi/
un petit lien vers mon article! Alexia Stresi écrit en français c'est aune auteure française comme son nom ne l'indique pas, tu ne trouveras sans doute pas de roman antérieur en italien!
j'ai bien aimé ta pirouette, ton looping dans ton compte rendu, je n'y avais pas pensé!

Martine 11/07/2017 17:17

Merci pour ton lien. Je viens d'aller lire ta chronique. Merci aussi pour les précisions apportées quant à l'auteur! Et merci pour ton commentaire! :-)