La vérité du petit juge

Publié le par Martine

La vérité du petit juge

Quand j'ai vu que la troisième enquête du juge Lenzi, personnage récurrent né sous la plume de Mimmo Gangemi, paraissait en France aux éditions Seuil, collection Cadre Noir, sous la traduction de Christophe Mileschi, je n'ai plus eu qu'une envie, la lire! Voilà qui est chose faite et qui m'a valu aussi quelques insomnies tant le récit est prenant et le sujet ô combien délicat!

Le juge Alberto Lenzi se morfond à traiter des affaires toutes plus insipides les unes que les autres quand il reçoit une lettre lui signifiant la présence du corps d'un homme, dont la disparition n'a pas été signalée, dans un terrain isolé, abrupt et au sol friable creusant des trous comme dans un gruyère. Mais, sur les lieux, son équipe et lui-même ne trouvent que deux chaussures bien abîmées par les pluies des derniers jours et posées curieusement à l'envers, semelles tournées vers le ciel. Or, sous ces chaussures, se trouve bien le corps d'un homme, saucissonné au fil de fer, bâillonné et inhumé tête en bas dans un de ces fameux trous de terre meuble. Une mort par asphyxie qu'on sait longue et terriblement cruelle...

Quand il s'avère que cet homme est Marco Morello, fils d'une famille de la 'Ndrangheta (mafia calabraise à côté de laquelle la mafia sicilienne fait office d'enfant de choeur), Lenzi pense qu'il s'agit là d'un règlement de compte entre deux familles rivales. Mais lorsqu'un deuxième crime présentant le même mode opératoire à la différence près que la victime est trouvée pendue par les pieds et égorgée comme un cochon, l'affaire se corse vraiment. Surtout que la dépouille est celle d'un policier, Speranza, très connu pour ses méthodes peu orthodoxes, et qu'une lettre avertissant Lenzi d'un troisième meurtre à venir est retrouvée sur la scène du crime. 

Au vu de la vie des deux victimes, les suspects ne manquent pas. Mais aucun ne semble avoir assez de haine, ni assez de courage et de "carrure" pour concevoir de telles mises à mort. Alors qui a pu agir ainsi? Et qui peut bien être la troisième victime? Le juge Lenzi a fort à faire entre la pression que sa hiérarchie fait peser sur ses épaules associée à celle des journalistes avides de sensations fortes. Peut-il encore compter sur l'aide du vieux 'Ndranghiste, Don Mico Rota, dont l'état de santé s'est considérablement dégradé? Même son ami fidèle, Lucio, n'est pas là pour lui apporter son soutien et l'appui de son réseau... 

Avec cette troisième enquête,le lecteur fait davantage connaissance avec le "petit" juge Lenzi. Petit, parce qu'il ne traite que de petites affaires et que cela semble lui convenir, ne démontrant aucune autre sorte d'ambition. Ici, on le retrouve partagé entre trois femmes : la gendarme "carabinier" Marina, son ex qui ne lui pardonne pas de l'avoir laissée tomber et avec qui il aimerait pourtant bien renouer, la douce Laura qu'il voudrait mettre dans son lit et qui lui oppose une ferme résistance, et Sara, veuve de la première victime, Marco Morello, à qui il ne peut pas résister, ce qui lui vaudra des représailles de cette famille 'Ndranghiste, vive à venger son honneur!

Lenzi est donc bien malmené, bien seul et démontre une volonté, une force et une puissance de travail dont certains devraient bien s'inspirer. Pas si petit que ça finalement, le petit juge! Dans de telles circonstances, face à de telles atrocités, il faut avoir le coeur (et l'âme) bien accroché. Mais, plus que tout, son devoir de juge, sa conscience professionnelle (car il en a une malgré tout) vont devoir peser de tout leur poids dans la balance quand la vérité se fera jour et qu'il devra résister de toutes ses forces pour ne pas, lui aussi, applaudir au trépas des victimes et saluer le courage de l'auteur de ces crimes.

"La vérité du petit juge", un polar excellent, à l'intrigue rondement menée, aux "seconds rôles" parfaitement maîtrisés, au style vif et incisif non dénué d'humour, prenant, captivant de bout en bout, qui met notre patience à rude épreuve avant d'avoir le plaisir de retrouver Alberto Lenzi et la plume de Mimmo Gangemi.

 

 

 

La vérité du petit juge
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article