Mon mari et Moi

Publié le par Martine

Mon mari et Moi

Il est des petits livres qui ne payent pas de mine. Une couverture sur fond noir, un homme et une femme exposés. Et puis ce titre "Mon mari et Moi" qui interpelle et questionne. Quel drôle de titre! Quel drôle de sujet pour un roman! Et de fait, ce n'est pas un roman, justement! Voici une réflexion très intéressante sur le couple, marié, proposée par Elisabeth Jacquet pour Serge Safran Editeur.

Sous-titré "Petite exploration conjugale", c'est bien d'exploration, de constats, d'analyses, d'anecdotes, dont il est question dans cet essai. Qu'est-ce qu'un mari?, nous demande en substance Elisabeth Jacquet. A quoi ça sert? Que représente vraiment ce statut? Que se passe-t-il dans la relation instaurée entre deux personnes, une fois que celle-ci est devenue légitime et, parfois, consacrée?

Avec beaucoup d'humour et d'autodérision, l'auteur nous invite à porter un regard particulier sur cette situation, commune à tant d'entre nous. Par petites touches, comme autant de pensées, elle nous interroge, nous fait sourire, nous émeut aussi et toujours nous place devant l'évidence de ce statut marital qui nous fait être un alors qu'en son sein, ce sont bien deux êtres, qui l'habitent.

Et d'abord pourquoi se marie-t-on? Qu'est-ce qui nous pousse à légaliser une relation amoureuse et à y consacrer le reste de notre vie, comptant l'une après l'autre nos années de mariage? Qu'est-ce qui fait que nous sommes prêts à partager le même logement, à nous réveiller dans le même lit, jour après jour, année après année, à nous créer des habitudes communes, à cohabiter avec cette seule et unique personne, à la regarder évoluer, vieillir?

Tout ceci, Elisabeth Jacquet l'étudie fort joliment et nous apporte une analyse honnête, sans faux-semblant, réaliste, ironique et drôle. Il y a une grande sincérité dans ses propos, dans ses mots, une belle lucidité. Mais il y a aussi beaucoup de tendresse et de respect, de celle et celui qui l'amène à conclure que, finalement, à part dans cet ouvrage, jamais elle ne dit "Mon mari et moi". Faut-il y voir un signe? ...

Commenter cet article

Binchy 24/05/2017 09:42

Merci pour ce partage Martine ! Je vais voir à la librairie Passerelles. Il doit y être. De toute façon, on trouve tous les ouvrages que l'on souhaite dans nos librairies indépendantes, c'est tellement important de les "faire travailler" !
Très belle chronique !
Je t'embrasse très très fort.
Bernadette.
P.S. : Peut-être au 8 juin à 18 heures 30 à la librairie Passerelles de Vienne ? Que ce serait bien que tu viennes ? Le 1er juin, il y a une rencontre qui t'intéresserait fortement mais il faut réserver. Vois sur la page Facebook de la librairie. Là, vraiment tu serais intéressée étant donné que tu es enseignante.

Martine 25/05/2017 11:42

Merci beaucoup, Bernadette! Je suis toujours très touchée de lire tes mots sur mes avis de lecture! Pour le 8 juin, je fais mon possible. Et tu as attisé ma curiosité pour le 1er. Je vais voir de quoi il s'agit! Merci encore et gros bisous