Lettres à mon cher grand-père qui n'est plus de ce monde

Publié le par Martine

Lettres à mon cher grand-père qui n'est plus de ce monde

Avec ce nouvel album "Lettres à mon cher grand-père qui n'est plus de ce monde", Frédéric Kessler et Alain Pilon signent un bel album, sensible, tendre et complice, pour le compte des éditions Grasset-Jeunesse.

Grand-père vient de mourir. Sous le coup de l'émotion et de l'incompréhension face à cette absence subite, Thomas lui écrit une première lettre pour lui demander des explications et, un peu aussi, pour lui reprocher d'être parti ainsi trois jours avant Noël! Mais les jours passent et Thomas n'obtient aucune réponse. Alors le petit garçon écrit une nouvelle lettre à son Papy, puis une autre, et une autre encore... 

Au fil de cette correspondance à sens unique, l'enfant comprend le caractère définitif de la mort, exprime sa colère, ses reproches, sa tristesse, son chagrin, son acceptation. Puis, peu à peu, les lettres s'éloignent les unes des autres. La vie et son quotidien font leur oeuvre. Et même si Grand-père est toujours et restera toujours présent dans le coeur de Thomas, celui-ci repense à présent à son grand-père, tel qu'il était, avec ses qualités et ses défauts, avec son humanité tout simplement. Et désormais les mots que Thomas voudra lui adresser ne seront plus écrits. Quand il aura envie (ou besoin) de parler à son grand-père, le petit garçon le fera en toute conscience et seul avec lui.

Après "Lettres à mon petit frère qui n'est pas encore né" et la richesse de l'attente et des mille projets à partager ensemble, Frédéric Kessler pour le texte et Alain Pilon aux illustrations abordent ici la douloureuse question de la mort et du deuil et le font très très bien. A travers ces lettres écrites au disparu, c'est tout ce qui a été et ne sera plus qui est évoqué. Tous les sentiments de révolte, de déni, de peine puis d'acceptation sont traités avec justesse et réalisme. C'est normal. Il s'agit d'un cheminement personnel, à faire seul. Comme un apprentissage, douloureux certes, mais nécessaire.

C'est cela aussi, grandir.

Commenter cet article

Manika 28/03/2017 11:59

Sans doute un bel album je vais voir si je le trouve à la bib. Merci et belle journée

Martine 28/03/2017 16:57

Un bel album, oui! Je t'en souhaite une belle lecture! Merci Manika