Un cadeau de Noël

Publié le par Martine

Un cadeau de Noël

Quand une lectrice a présenté ce recueil de nouvelles samedi matin dernier à la médiathèque lors de nos Passerelles du samedi portant, ce jour-là, sur le thème des lectures hivernales, j'ai de suite été intéressée. Parce que je ne connais absolument pas cette écrivain hongroise, Magda Szabo (5 octobre 1917-19 novembre 2007) et que la présentation qu'en a faite cette lectrice m'a littéralement captivée. De plus, en nous présentant ce recueil (ainsi que deux romans "La porte" et "La ballade d'Iza" également parus chez Viviane Hamy), elle m'offrait sur un plateau le plaisir d'une belle découverte et ma participation à La bonne nouvelle de ce lundi! 

La nouvelle dont j'ai envie de vous parler aujourd'hui, c'est "Un cadeau de Noël" extraite de ce recueil "Le vieux puits", sous-titré "Souvenirs d'enfance". Avec cette précision, j'en dis beaucoup et presque rien à la fois.

En effet, si toutes les nouvelles écrites ici évoquent bien l'enfance, pauvre mais entre des parents attentifs, attentionnés, aimants, de la petite Magda, "Le vieux puits", lui, mérite quelques explications supplémentaires. Magda Szabo est née du deuxième mariage de sa mère et a un demi-frère qui n'est, pour elle, que la moitié d'un frère. Divorcée de son premier mari pour épouser le père de Magda, juriste de métier, la mère de Magda a tendance à surprotéger la fillette, tout comme son père, car tous deux, ayant eu des enfances difficiles, craignent, à tort ou à raison, pour la vie de leur enfant. C'est ainsi qu'ils lui ont formellement interdit d'aller seule au fond du jardin et de s'approcher de trop près de l'emplacement d'un vieux puits, à présent disparu, au prétexte qu'à cet endroit-ci la terre est meuble et pourrait s'ouvrir sous le poids de la fillette et l'engloutir. Explication qui, au lieu d'effrayer la petite Magda, attise, bien au contraire, sa curiosité et lui laisse imaginer des histoires toutes plus rocambolesques les unes que les autres.

Et c'est dans cet esprit que se déroule l'enfance de Magda Szabo, fille de deux écrivains méconnus, qui grandit entourée d'oncles, tantes, cousins, grands-parents auteurs, conteurs, paroliers de chansons, musiciens, tous et toutes, à leurs heures perdues, en dérivatif à leur travail, sérieux lui, qui leur permet tout juste de faire vivre leurs familles. 

De cette enfance parmi les mots, écrits, contés ou chantés, où l'imagination est reine, la petite Magda a pris (et gardé) le goût des histoires "extra" ordinaires. A l'image des nouvelles de ce recueil et de ce "Un cadeau de Noël" en particulier.

Ce cadeau, c'est celui que la fillette veut faire au bonhomme de neige (à taille d'homme) que son père lui a bâti devant leur maison cet hiver où il a tant neigé. Et à ce cadeau, elle y pense et réfléchit depuis que son oncle lui a fait remarquer que, et d'une, il était tout à fait dans l'ordre des choses que le bonhomme de neige participe à la fête et reçoive un cadeau, et, de deux, qu'il serait sûrement très content de recevoir un récipient où fondre, le printemps revenu, plutôt que de se répandre misérablement sur la terre. Et, bien sûr, puisque ce bonhomme de neige est le sien, c'est à elle de lui offrir ce cadeau. Mais comment faire quand on est une petite fille et qu'on n'a pratiquement rien à soi? Là encore, l'imagination de la fillette va se manifester et elle va bien offrir un récipient, qui lui appartient à elle seule!

Je vous laisse deviner lequel...

Un cadeau de Noël

Commenter cet article

Marion 20/02/2017 13:24

Elle va le manger ? Ou plutôt le boire ?

Martine 21/02/2017 16:01

Oui!!!!!!

Marion 20/02/2017 15:19

Son pot de chambre ? :)

Martine 20/02/2017 15:04

Non! Non! Elle trouve bel et bien un récipient, qui lui appartient en propre! :-)