Putain de valise

Publié le par Martine

Putain de valise

Je vous rassure de suite, ce n'est pas moi qui m'exprime ainsi mais le personnage né sous la plume avertie de Jeanne Desaubry dans sa nouvelle éponyme publiée das le recueil collectif "Mortelles primaires".

De valise, il est effectivement question ici. Et plus précisément de valise perdue au cours du vol en avion qui a emmené cet homme, détective privé et/ou tueur à gages, on ne sait pas trop, à la suite de cette possible candidate aux primaires de la Gauche, de forte tendance écologiste. Au départ, sa mission était de la surprendre en flagrant délit d'adultère sur cette île de rêve où elle prend quelques jours de vacances en compagnie de son jeune amant. Mais tout le matériel photographique et d'enregistrement dernier cri de cet homme se trouve justement dans sa valise égarée. Le voici bien ennuyé et obligé de ruser, de feindre pour tenter d'en découvrir davantage sur cette liaison. Les jours passent et le compte à rebours se décline. Et sa valise n'est toujours pas retrouvée. 

Tout se précipite quand un second homme se présente dans la suite de la candidate écolo. Cet homme, lui le reconnait immédiatement et la conversation secrète qu'il surprend est sans équivoque. Elle va bel et bien annoncer sa candidature aux primaires! Du coup, plus d'hésitation! Il faut l'éliminer! Mais sans matériel ultra-performant, est-ce vraiment possible?...

Cette nouvelle fait partie du recueil collectif "Mortelles primaires" paru aux éditions Arcane 17 dans leur collection Polar Rouge et dans lequel co-signent les auteurs Eva Almassy, Diego Arrabal, Laurence Biberfeld, Antoine Blocier, Didier Daeninckx, Dominique Delahaye, Gilles Del Pappas, Pierre Dharréville, Pierre Domengès, Patrick Fort, Gildas Girodeau, Maurice Gouiran, Philippe Masselot, Jacques Mondolini, Chantal Montellier, Max Obione, Philippe Paternolli, Valérie de Saint Do, Gérard Streiff, Marie-Pierre Vieu et Arnaud Viviant au côté de Jeanne Desaubry. 

J'ai eu grand plaisir à retrouver l'écriture fine et alerte de Jeanne Desaubry (déjà très appréciée par ailleurs dans ses nouvelles parues en numérique chez Ska Editeur et dans son roman "Poubelles Girls" paru chez Lajouanie). Dérision, humour, tendresse et lucidité s'y côtoient et alternent au gré des mots de l'auteur dans un texte succulent et truculent, avec une chute inattendue qui confirme la parfaite maîtrise de Jeanne Desaubry de ce genre littéraire qu'est la nouvelle. 

Comme vous avez pu le constater à l'énumération des complices de Jeanne Desaubry dans ce recueil sur le thème des primaires de la gauche (passées désormais avec le résultat que l'on sait), elle n'est pas seule à s'exprimer ainsi et à "éliminer" par l'écriture toute possible (ou annoncée) candidature. C'est ce que fait aussi chaque auteur dans chacune des 21 autres nouvelles de ce recueil "Mortelles primaires" en suivant "à la lettre" celui qui signe anonymement "49.3". De quoi inquiéter davantage encore une Gauche en déroute et nous offrir un très bon moment de lecture! 

Cette nouvelle (et son recueil) constituent ma participation (heureuse) à La bonne nouvelle du lundi!

Putain de valise

Commenter cet article

Jerry OX 27/02/2017 17:04

La valise de Jeanne Desaubry contient de lourds dossiers; pas facile à trimbaler en ce moment . la campagne est rude et , d'ici le mois de mai, il peut s'en passer des choses !!

Martine 28/02/2017 07:11

Hélas, oui!