Miss Hokusaï

Publié le par Martine

Miss Hokusaï

Sixième film vu pour les Tickets d'Or organisé par le réseau de nos médiathèques Valence Romans agglo, "Miss Hokusaï" est un film d'animation japonais réalisé par Keiichi Hara.

En 1814, à Edo (ancienne Tokyo), Maître Hokusaï, artiste peintre talentueux, vit seul avec sa fille aînée O-Ei, depuis la venue au monde de sa seconde fille, la petite O-Nao, née aveugle et placée dans un établissement hospitalier où, seules, sa mère et O-Ei se rendent.

Depuis ce drame qui a bouleversé l'harmonie familiale et provoqué le départ (la fuite?) d'Hokusaï et ses déménagements successifs, le peintre s'obstine à enseigner son art à O-Ei, vivant la cécité de sa cadette comme une offense personnelle, celle-ci ne pourra jamais admirer ses oeuvres. Bien que passant des heures et des heures à parfaire sa pratique artistique, O-Ei ne parvient pas à satisfaire pleinement HokusaÎ. Il manque toujours à ses tableaux la petite étincelle qui fera la différence et les fera devenir "chefs d'oeuvres".

Mais un jour O-Nao tombe malade. Sur les instances de sa mère, O-Ei est chargée d'en informer Hokusaï et de le sommer de venir au chevet d'O-Nao. Ecoutera-t-il sa fille? Ou restera-t-il campé sur ses positions?

C'est alors que, le coeur ravagé par l'émotion, O-Ei se met à peindre comme jamais auparavant elle n'avait peint...

J'ai eu un peu de mal à entrer dans cette histoire où se mêlaient la réalité des jours et les rêves et cauchemars apportées par la nuit, dragons et autres bêtes étranges et démoniaques faisant ainsi irruption dans l'histoire de cette famille éclatée, séparée à la suite de cette naissance dramatique. Et puis... le charme a opéré. La beauté des images, toute leur symbolique, le poids des traditions ancestrales, les non-dits qui s'expriment toujours d'une façon ou d'une autre, l'humour porté par les personnages secondaires qui allègent, par leur présence, cette atmosphère bien lourde, Tout ceci mis bout à bout, côte à côte, a fait que je me suis laissée prendre par cette histoire, emporter par l'émotion et porter par l'histoire de cette jeune femme, O-Ei "Miss Hokusaï" tiraillée entre sa volonté de satisfaire son père, de devenir celle qu'il souhaite, et l'affection immense qu'elle porte à sa petite soeur et à sa mère. Un destin magnifique qu'elle réalisera par elle-même, au prix de la plus pire des douleurs.

Miss Hokusaï

Commenter cet article

Brize 06/02/2017 09:40

Je l'avais vu à sa sortie et, même si je l'ai apprécié, j'étais restée sur ma faim car, finalement, on en apprend bien peu sur la biographie de la Miss en question.

Martine 07/02/2017 07:52

Effectivement. Pour ma part, je me suis plus attachée à l'histoire. Merci Brize

Bidib 05/02/2017 17:46

j'ai découvert se film fin janvier et je l'ai beaucoup aimé. Je l'ai trouvé touchant et bien équilibré même s'il est un peu long

Martine 05/02/2017 18:12

Ah?! tu l'as trouvé long? C'est amusant. Moi, pas du tout! :-)