Dalton Trumbo

Publié le par Martine

Dalton Trumbo

Septième film vu pour les Tickets d'Or proposés par nos bibliothécaires du réseau Valence Romans agglo, "Dalton Trumbo" est sorti en salle en avril 2016, réalisé par Jay Roach et interprété par Bryan Cranston, Diane Lane et Helen Mirren dans les rôles principaux. Je l'ai vu dans sa version DVD hier en fin de journée.

Au sortir de la Seconde Guerre mondiale, en 1947, à Hollywood, le scénariste talentueux Dalton Trumbo se fait remarquer pour ses idées et convictions communistes. Arrêté en même temps que d'autres professionnels du cinéma, techniciens et/ou acteurs, il est très vite considéré comme nuisible à la Constitution. Placé sur la fameuse Liste Noire d'Hollywood, il est condamné à un an de prison et interdit d'exercer son travail de scénariste. Passant outre cette interdiction, il va cependant se battre et continuer d'écrire des scénarios sous divers noms d'emprunt. Et cela pendant plusieurs années, jusqu'à la reconnaissance extrême récompensant son travail par un Oscar à son nom. Mais sans aller vraiment jusqu'à une réhabilitation complète. Du moins, de son vivant...

Sur les sept films déjà vus pour les Tickets d'Or des médiathèques, celui-ci est le premier qui ne m'a pas vraiment emballée. Peut-être par son côté trop biographique. Pourtant le sujet est intéressant : les débuts de la Guerre Froide entre les Etats-Unis et l'URSS et ses ravages au sein de la population américaine, en particulier dans ce milieu cinématographique hollywoodien (notamment les prises de position d'acteurs de renommée mondiale tels que John Wayne et Kirk Douglas).

Ce qui m'a plu : ces prises de position justement avec un John Wayne (héros des westerns de mon enfance) qui s'avère être un fervent opposant au communisme et peu importe qui exprime de telles idées "radicales" et un Kirk Douglas qui, lui, prend en compte l'humain, l'homme, dans son ensemble, se concentrant sur ses qualités professionnelles évidentes et reconnues auparavant. J'ai aimé aussi que certains passages de films célèbres, auxquels Dalton Trumbo a contribué, soient évoqués et glissés dans l'histoire. Et puis j'ai aimé le combat de cet homme, soutenu contre vents et marées par sa femme Cléo et ses enfants, sa fille aînée, Nickie, en tête.

Ce qui m'a non pas déplu mais gênée, attristée, c'est tout l'aspect vindicatif, haineux et (comme ce film est biographique) bien réel et authentique qui y est mis en évidence. Démontrant en toute lucidité que, malgré les leçons récentes de l'Histoire (en 1947 quand même) certains n'ont rien retenu. Mais vraiment rien.

Dalton Trumbo
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Manika 16/02/2017 09:29

Rien qu'avec l'affiche je ne suis pas attirée ... encore moins en te lisant.

Martine 17/02/2017 18:01

:-(