Béliers

Publié le par Martine

Béliers

Quatrième film vu pour les Tickets d'or proposés par le réseau des médiathèques Valence Romans Agglo : " Béliers" un film islandais (en VO sous-titrée) de Grimur Häkonarson avec Sigurdur Sigurjönsson et Theodôr Juliusson dans les deux rôles principaux.

Je tiens tout de suite à préciser que j'ai été d'autant plus heureuse d'apprendre que ce film faisait partie de la sélection de nos bibliothécaires pour ces premiers Tickets d'or qu'il m'avait été vivement recommandé lors de ma participation au Décembre Nordique organisé par Cryssilda (mois qui sera de nouveau proposé en 2017!) 

Ce film, je l'ai regardé hier soir et j'en suis encore très émue. C'est l'histoire de deux frères, Gummi et Kiddi, qui élèvent des moutons (et des béliers) sur la même propriété familiale, mais chacun de son côté, chacun chez lui et pour lui, parce qu'une brouille tenace les a opposé 40 ans plus tôt et que, depuis toutes ces années, ils ne se parlent plus, ou, lorsqu'ils y sont obligés, simplement par des petits mots qu'ils se font porter par l'intermédiaire de leur chien.

Outre cette situation assez invraisemblable à laquelle tout leur voisinage semble s'être habitué, les deux frères sont aussi d'excellents fermiers et remportent, chaque année, à tour de rôle, le Prix du meilleur éleveur de béliers. Ce qui a le don de contrarier davantage le perdant et attise encore leur brouille. Mais la situation va empirer lorsqu'il s'avère qu'une épidémie de tremblante se déclare (maladie très contagieuse qui atteint le cerveau des moutons et cause leur mort à brève échéance). La seule solution pour enrayer l'épidémie est d'abattre tous les troupeaux. Et si Gummi s'y résout avec peine, Kiddi, lui, ne le peut pas. Car ce qui les rapproche, à leur coeur défendant, est bel et bien l'amour qu'ils portent à leurs animaux. 

Ce film vaut à la fois pour ses décors, grandioses et majestueux, pour son atmosphère rude et virile, et pour cette histoire, cocasse par bien des moments. La rivalité qui oppose les deux frères, leur façon unique de communiquer entre eux, leur brouille historique sont autant de façons de nous faire toucher du doigt l'affection enfouie qui les lie toujours, ces fameux liens du sang qui, quoi qu'on en dise, quoi qu'on fasse, restent indéfectibles.

Un très beau film à voir aussi pour ses dialogues savoureux!

Béliers

Commenter cet article

Manika 22/01/2017 10:55

Nous sommes tombé presque par hasard sur ce film pour nous replonger dans l'ambiance Islandaise, nous n'avons vraiment pas été déçus. Aussi drôle que tragique.

Martine 22/01/2017 11:06

Tout à fait! Et du début jusqu'à la toute fin!... Bon dimanche Manika!