Une maison de poupée

Publié le par Martine

Une maison de poupée

Quand, au gré d'une conversation avec votre fille, vous parlez de votre participation au challenge Décembre Nordique de Cryssilda, et que celle-ci vous met d'autorité un livre entre les mains en vous assurant "Tu ne peux pas faire ce challenge sans avoir au moins lu Ibsen". Quand il se trouve, en plus, que ce jeudi 22 décembre, Cryssilda nous propose de lire norvégien (bon, oui, polar norvégien  mais norvégien quand même, hein?!!), qu'est-ce que vous faites? Eh bien! Moi, j'écoute ma fille et je lis "Une maison de poupée" du dramaturge Ibsen. Une gageure d'ailleurs pour moi qui lis principalement des romans, des nouvelles, et pas des pièces de théâtre comme c'est le cas ici. L'exception qui confirme la règle? Très certainement!

Alors, cette pièce, Ibsen l'a créée en 1879. Elle met en scène Nora, son époux l'avocat tout juste nommé à la direction de la Banque de Norvège, Torvald Helmer, (tous deux parents de trois enfants), Christine Linde, amie de Nora, Krogstad banquier ayant subi des revers de fortune, et le docteur Rank, médecin d'Helmer, secrètement amoureux de Nora.

Présenté comme ça, on pourrait penser qu'on va se trouver plongé dans un vaudeville à la Feydeau. Tout le premier acte nous le laisse bien supposer en tous les cas. Nora s'avère être légère, coquette, loin des réalités de la vie, du style : son père est mort trois ans plus tôt et elle n'a pas pu être présente à ses derniers instants? C'est dommage mais que peut-elle y changer? Helmer, lui, est l'homme de la maison, sérieux, un peu carriériste, attentif à ce que sa famille ne manque de rien. Christine Linde, elle, est un peu trouble. Elle refait surface dans la vie de Nora après 9 ans de silence. Et si Nora s'enthousiasme de ces retrouvailles, on sent bien que, du côté de Christine, tout n'est pas aussi limpide. Elle veut bien faire, trop bien faire, et c'est un peu louche. Pour ce qui est de Krogstad, les choses au contraire sont claires dès le début. Il a besoin de l'appui de Nora pour entrer dans les bonnes grâces de son nouveau directeur de banque de mari et il n'hésitera pas à employer tous les moyens pour y parvenir. Reste le docteur Rank, veillant sur la santé d'Helmer tout en faisant du charme à l'inconséquente Nora. Jusqu'à quel point?

L'histoire se déroule sur trois jours du 24 au 26 décembre, en trois actes. C'est court. C'est bref. Et, je l'avoue, c'est clair, net et efficace! Car en ce laps de temps quasi chronométré Nora va prendre conscience de sa valeur, de sa force et de sa capacité à conduire sa vie seule et de manière totalement autonome. Et ce qui semblait n'être au départ qu'une comédie légère et amusante se révèle, au final, une magnifique prise de conscience et la révélation d'une femme.

Cette lecture m'a un peu troublée, c'est vrai. Nora m'a singulièrement agacée puis, peu à peu, a forcé mon admiration. Rappelons que cette pièce a été écrite à la fin du 19e siècle, à une époque où les femmes de la belle bourgeoisie étaient encore entièrement sous la coupe de leurs maris et que le féminisme n'en était qu'à ses balbutiements. De là à dire qu'Ibsen est un auteur d'avant-garde... 

Ce qui est sûr, c'est que ma fille a bien eu raison de me proposer cette lecture et je l'en remercie ici aussi!

Une maison de poupée

Commenter cet article

Moka 22/12/2016 21:26

Han. J'ai trop envie de le lire. Là, tout de suite. D'autant que je n'ai jamais lu Ibsen. (Et cette couv' ! J'adore)

Martine 23/12/2016 16:21

Alors yapluka, chère Moka! Une très belle découverte pour moi! ...

Manika 22/12/2016 20:24

Jamais entendu parlé de ce titre merci à ta fille et à toi pour le partage

Martine 23/12/2016 16:20

Je te souhaite de découvrir cet auteur, réellement avant-guardiste, me confirme ma fille!!! :-)

marie 22/12/2016 14:51

Ahhhhh ! La prise conscience de sa propre valeur ! Un thème toujours d'actualité !
Merci pour le partage !!!!

Martine 23/12/2016 16:18

Et oui! On a parfois l'impression de ne pas trop avoir avancé... Merci Marie

Cryssilda 22/12/2016 12:49

J'aime beaucoup cette pièce ! Je vais d'ailleurs la voir demain soir, c'est mon cadeau de Noël de moi pour moi en l'honneur du mois nordique :)

Martine 23/12/2016 16:18

Alors je te souhaite une excellente soirée! Merci Cryssilda!

eimelle 22/12/2016 11:09

j'en avais vu une très belle adaptation au théâtre, un texte fort!

Martine 23/12/2016 16:17

Oui. ça part doucement puis ça monte en puissance. Magnifique!