Merveille des merveilles

Publié le par Martine

Merveille des merveilles

C'est l'hiver. Il fait froid. Il gèle. 

Derrière sa fenêtre, la jeune fée Tamsine ne se lasse pas d'admirer les reflets scintillants du gel sur la végétation extérieure. C'est plus fort qu'elle! Il faut qu'elle aille voir de plus prés. Elle sort. Mais, dehors, le froid la saisit, ses ailes deviennent de verre, se brisent. Tamsine s'évanouit dans la neige.

Quand elle reprend connaissance, la jeune fée constate qu'elle est bien au chaud, allongée sur un lit... qui n'est pas le sien! Et quand le lutin, qui lui apporte de quoi reprendre quelques forces, ferme la porte de cette chambre à clefs, Tamsine s'inquiète. Sans ailes, elle ne peut plus s'envoler. Mais sa petite taille peut peut-être l'aider! C'est ainsi qu'elle suit une souris dans un long couloir qui l'emmène dans un atelier de confection où, Merveille des merveilles, une légion de souris petites mains cousent des robes aux couleurs des quatre saisons. Des robes somptueuses dont la jeune fée ne peut s'empêcher de se parer... au risque de se faire surprendre par le lutin! Mais celui-ci, loin d'être aussi méchant qu'il n'y a paru, l'engage aux côtés des souris à coudre, broder, raccommoder les parures du temps. 

Et finalement le temps, justement, passe. Les mois deviennent une année. Les ailes de Tamsine ont repoussé. Celle-ci peut repartir dans son pays de fées. Mais, promis, elle reviendra!...

Depuis que j'ai découvert cet album lors de la présentation de rentrée des belles éditions Didier Jeunesse, fin septembre dernier, je n'ai plus eu qu'une envie : me procurer ce véritable bijou de la littérature jeunesse. Aussi, je ne vous cache pas ma joie à l'avoir enfin chez moi depuis samedi dernier!

Le texte de Jennifer Dalrymple, tout en finesse, douceur et tendresse est magnifique de poésie et d'émotions. Splendide!

Quant aux illustrations, que dis-je! les tableaux de Nathalie Novi, ils représentent, à eux-seuls, toute la magie de l'histoire. Des couleurs tendres, féeriques. Des personnages enveloppés de réalisme et de délicatesse. Un charme naïf et innocent imprègne également les scènes qui illustrent à merveille ce conte revu et visité par ces deux magiciennes de l'écrit et du dessin.

Un album somptueux pour parler du temps qui passe et de son éternel recommencement...

 

 

Commenter cet article

manika 02/12/2016 13:31

Pas fan des illustrations moi ! les gouts sont dans la nature !

Martine 04/12/2016 09:49

Exactement! :-)

eimelle 02/12/2016 07:41

rien que pour les illustrations, j'adore!

Martine 04/12/2016 09:49

Moi aussi! :-)