La princesse des glaces

Publié le par Martine

La princesse des glaces

Ce jeudi, c'est aussi la journée "polar suédois" pour le challenge Décembre nordique chez Cryssilda. Une belle occasion pour moi de découvrir enfin les romans de Camilla Läckberg et son héroïne, Erica Falck.

Il fait très froid en cette fin de journée hivernale à Fjällbacka. Il neige et gèle à pierre fendre mais c'est quand même avec bonne humeur qu'Eilert Berg s'en va vérifier que tout est en ordre dans la maison d'Alexandra Wijkner, où celle-ci revient chaque week-end, et notamment que la chaudière fonctionne bien. Ce qui n'est pas le cas. La maison est glaciale, lugubre même, et devient un véritable spectacle d'épouvante quand Eilert découvre le corps sans vie d'Alexandra, nue, gelée dans sa baignoire, les poignets tailladés. Horrifié, le vieil ,homme sort de la maison du plus vite qu'il peut et tombe sur Erica Falck, biographe, venue vivre dans sa maison familiale depuis le décès accidentel de ses parents. Force est alors pour la jeune trentenaire de reconnaître en Alexandra, sa meilleure amie d'enfance dont elle a été séparée brutalement lorsqu'elles avaient une dizaine d'années, et de se trouver ainsi mêlée d'assez près à l'enquête qui démarre quand il s'avère qu'Alexandra ne s'est pas suicidée mais a bel et bien été assassinée.

Car, d'une part, les parents et l'époux d'Alex (Alexandra) lui demandent d'écrire la nécrologie de leur fille et, d'autre part, Erica reconnaît en Patrik Hedström, l'inspecteur chargé de l'enquête, un ancien ami de jeunesse envers qui elle a nourri en son temps de tendres sentiments dont la flamme ne demande qu'à se rallumer.

Ce roman de Camilla Läckberg est un petit pavé de presque 400 pages, paru chez Actes Sud, qui m'a bien plu à 80% et déçu à 20. Je m'explique.

Si j'ai été de suite transportée dans ces décors de neige, de gel, de glace et de froid, des images féeriques plein les yeux; si l'intrigue m'a immédiatement passionnée (et pour cause : les fils sont particulièrement bien mêlés et Patrik a besoin de tout son savoir-faire professionnel pour les dénouer et en comprendre les tenants et les aboutissants, horribles à souhaits); si l'histoire d'amour qui s'installe entre Erica et Patrik m'a fait gentiment sourire; il n'en est pas de même pour le reste. Hélas...

En effet j'ai lu ici et là qu'Erica était la protagoniste en titre de Camilla Läckberg. Or il ressort à cette lecture qu'après en avoir été l'interprète principale dans la première moitié du roman, elle cède vite la place à Patrik pour la suite et la résolution de l'enquête, et passe alors au second plan. Ce qui n'est pas si mal bien sûr mais reste un peu décevant. De fait je suis restée aussi sur ma faim (et ma curiosité s'en trouve du coup attisée) quant à ce qui va arriver à présent à Anna, la soeur cadette d'Erica, venue aussi se réfugier dans leur demeure familiale avec ses deux jeunes enfants lorsqu'elle s'est finalement décidée à quitter son mari violent qui la frappe.

Toutes ces situations en suspens sont certainement voulues par l'auteur et seront, je l'espère, développées dans les enquêtes suivantes (que j'ai envie de lire à présent!) mais il n'en demeure pas moins que je ressens à cette lecture un sentiment d'inachevé qui m'agace un peu. Et je n'ai plus qu'à lire le roman suivant pour voir si ce sentiment persiste ou s'il n'était qu'une manière littéraire de conserver notre attention!

Outre à Décembre Nordique, ce roman me permet aussi de participer à nouveau au challenge Polars et thrillers chez Sharon.

Et la chronique de Cryssilda qui a lu aussi La princesse des glaces.

La princesse des glaces
La princesse des glaces
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Cryssilda 30/12/2016 01:10

Comme toi, je suis curieuse de lire la suite pour voir comment tout s'installe, si les petites maladresses disparaissent.... Pour un premier tome d'une série (et son premier roman, non?) c'est déjà du très bon!

Martine 30/12/2016 16:55

Effectivement, je n'y ai pas pensé mais c'est peut-être bien son premier roman! Alors je lui pardonne d'autant plus volontiers ces petites maladresses et je me réjouis de retrouver Erica, Patrik, Anna et les autres! :-)

Manika 29/12/2016 18:16

Je comprends ce que tu ressens ça me fait pareil et du coup me donne envie de lire le livre suivant ! et c'est toujours avec plaisir que je retrouve les personnages.

Martine 30/12/2016 16:53

Je pense que j'airai aussi le même plaisir à retrouver Erica et Patrik! Dès la semaine prochaine sûrement, quand j'irai à la médiathèque!!! ;-)