Le ciel de Bay City

Publié le par Martine

Le ciel de Bay City

Pour la première lecture commune de Québec en novembre programmée pour le 5 novembre, Karine et Laurence nous ont proposé de lire un roman de Catherine Mavrikakis. Je ne connaissais pas du tout cet auteur et ne suis allée à ma médiathèque La Passerelle seulement vendredi pour emprunter ce roman, sur le conseil avisé de Cathy, bibliothécaire,  "Le ciel de Bay City" paru chez Sabine Wespieser Editeur. Roman que j'ai lu ce week-end et dont je peux vous parler aujourd'hui avec beaucoup d'émotion et, aussi, deux jours de retard sur le programme, ce dont j'espère nos supers organisatrices ne me tiendront pas rigueur.

Amy est née et a grandi à Bay City, petite ville ouvrière du Michigan. Jeune adolescente, elle tente de vivre à l'image de ses camarades de lycée mais avec beaucoup de mal. Comment, en effet, dans ces années 1970, faire abstraction du drame familial dont elle a hérité? Même si ses parents, d'origine juive polonaise, ont pu fuir l'Europe lors du Deuxième conflit mondial et trouver refuge aux Etats-Unis, les autres membres de sa famille, en particulier ses grands-parents et arrières grands-parents n'ont pas eu cette chance et ont péri dans les flammes des fours crématoires d'Auschwitz. De plus, comme si cela n'était pas suffisant, ses parents ont eu le malheur de perdre leur fille aînée à sa naissance. Une enfant dont ils ne parlent pas, ou seulement par des regards, des sous-entendus, des silences, et qui pourtant est là, bien présente au sein de la famille malgré son absence irrévocable. Et, de fait, Amy grandit entourée de tous ces absents, les voit dans ses pires rêves, leur parle, les interroge, sans jamais obtenir la moindre réponse, pas plus qu'elle n'en obtient auprès de ses parents.

Le drame survient le jour de ses 18 ans, le 4 juillet 1979, quand la famille fête à la fois son anniversaire et la Fête de l'Indépendance (tout un symbole) et qu'un malheureux incident enflamme la maison. Seule, Amy réchappe de cet incendie. Les flammes et la fumée grise d'Auschwitz rejoignent celles du Michigan, anéantissant la jeune fille, l'abandonnant à toutes ses questions, désormais sans réponse possible. Que faire alors? Se laisser sombrer et emporter par cette espèce de folie qui veut s'emparer d'elle? Ou lutter pour conserver le souvenir de ses chers disparus, et les faire vivre encore à travers elle, avec leur présence toujours en elle? C'est cette deuxième voix qu'Amy va écouter, et cette deuxième voie qu'elle va suivre en devenant pilote d'avion pour rester plus proche et continuer de vivre au plus près des siens, et surtout loin, très haut, au dessus de ce ciel de Bay City sous lequel elle a versé tant de larmes.

Ce roman fait partie de ceux qu'on ne lâche plus une fois qu'on a commencé à les lire. Je ne connaissais absolument pas cet auteur, Catherine Mavrikakis, née à Chicago en 1961 d'un père grec (ce qui explique son nom) et d'une mère française, et qui enseigne la littérature à l'Université de Montréal. J'ai découvert une plume d'une sensibilité rare, puissante et magnifique. L'impression forte que chaque mot, chaque passage a été pesé, mesuré pour tomber au plus juste, au plus près de nos émotions et de nos sentiments. L'histoire en elle-même est déjà terrible. Elle le devient davantage encore reliée à l'Histoire et prend toute sa symbolique. Je n'ai pas beaucoup d'autres mots pour vous dire à quel point j'ai été touchée, émue, bouleversée par ce destin hors norme et pourtant commun à bien des personnes, à bien des naufragés, ces rescapés du malheur qui puisent leur force dans une volonté farouche de vivre.   

Un roman passionnant, bouleversant, exceptionnel et une magnifique entrée dans ce mois québécois.

 

Le ciel de Bay City
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Les sorcières 17/11/2016 19:12

Lorsque j'ai vu la Lc sur cette auteure j'ai eu un peu peur et je n'ai pas osé m'y attaquer. Au vu de ton avis je regrette. Vais aller à ma médiathèque moi ^^ *Marie*

Martine 18/11/2016 18:07

Il n'est pas trop tard. Va vite à ta médiathèque!!!!

yueyin 07/11/2016 11:15

Ah je suis contente si tu savais, partager ses coups de coeur c'est toujours un plaisir

Martine 07/11/2016 18:57

Tu m'en vois ravie! :-)
Je te remercie grandement de m'avoir fait découvrir cette auteure remarquable

BlueGrey 07/11/2016 09:08

Un roman différent, très déstabilisant, dont je pense me souvenir longtemps...

Martine 07/11/2016 18:56

Je pense que ce sera aussi mon cas. Cette lecture est en moi.
Merci BlueGrey