Bonnes nouvelles du monde

Publié le par Martine

Bonnes nouvelles du monde

Par les temps qui courent, avec l'actualité qui est la nôtre depuis quelques semaines, cela fait un bien fou de lire de "Bonnes nouvelles du monde". Et davantage encore quand celles-ci sont signées par Alain Serres et illustrées par Nathalie Novi pour le compte des éditions Rue du Monde.

Alain Serres, c'est une écriture, une poésie, un ton, un message. Ses histoires, à destination des jeunes lecteurs (mais elles s'adressent aussi à nous tous), ont toujours quelque chose à nous dire, un questionnement à nous proposer, une leçon à méditer...

Quant à Nathalie Novi, cette illustratrice peintre est à elle-seule tout un poème. Par sa personnalité d'abord, par son talent surtout, un talent immense et généreux qu'elle partage à volonté. Une "griffe" reconnaissable entre toutes.

Le vieux Théophraste a construit une immense volière dans son jardin où viennent s'abriter mille oiseaux chaque soir. Tous les matins, ces oiseaux s'envolent et collectent les nouvelles du monde qu'ils viennent partager, à la tombée du jour, avec leur vieil ami journaliste. 

Mais ces nouvelles ne sont pas bonnes. Partout les armes parlent. Partout des bombes explosent. Théophraste se désespère... Jusqu'au jour où un petit colibri, Zunzuncito arrive à la volière. Pas plus gros qu'un bourdon, lui s'attache à ne rapporter que les petits événements heureux qui illuminent une journée. Des moments d'échanges, de partages, de solidarité. Des petits bonheurs qui, mis bout à bout, en font de plus gros et rendent heureux. Théophraste retrouve ainsi le sourire. Mais pas pour longtemps. 

Car la guerre gronde toujours. Les bombes explosent toujours. Les armes parlent toujours. Et Zunzuncito s'y trouve mêlé. Et lui qui est si petit, si inoffensif fait preuve d'un magnifique courage et repart à l'affût des bonnes nouvelles, et même des très bonnes nouvelles du monde. De celles qui donnent des ailes au vieux Théophraste et l'invitent à s'envoler, lui aussi, pour partager avec tous ses amis ces "Bonnes nouvelles du monde"!

Cet album, c'est un énorme coup de coeur pour moi. D'abord parce qu'il est signé par Alain Serres et Nathalie Novi. Mais également parce que c'est un pur bijou de littérature. Par son texte. Par ses mots. Par son histoire. Par ses tableaux. Par ses couleurs. Par ces nouvelles qui nous viennent du monde entier dans des langues différentes. Et par cet espoir, tout aussi grand, tout aussi porteur, qui nous invite à regarder le monde d'une autre façon, à ne pas nous laisser submerger par la morosité qui nous entoure et qui nous pousse à faire attention à l'autre, aux autres. Pour partager ensemble toutes ces belles (et bonnes) nouvelles!

Cet album est dédié à Yusra et Sarah Mardini, deux soeurs syriennes, excellentes nageuses, qui, embarquées avec une vingtaine d'autres personnes sur un bateau pneumatique conçu pour sept, sont parvenues à tirer ce bateau jusqu'à la côte la plus proche alors qu'il allait couler et ont ainsi sauvé tous les passagers. En août dernier, Yusra a participé aux Jeux Olympiques de Rio avec l'équipe de dix réfugiés que le Comité International Olympique a constituée pour la première fois de son histoire.

Commenter cet article

Manika 28/11/2016 18:33

Un bel album qui vaut aussi pour son grand format ! merci de la découverte.

Martine 28/11/2016 18:36

C'est vrai que son format est sympathique aussi! ;-) ça fait partie du côté "bijou" que j'évoque!