L'Ensoleillée

Publié le par Martine

L'Ensoleillée

Me voici à nouveau avec vous pour partager de nouvelles aventures littéraires. Et quel roman pouvait mieux convenir que celui de Dany Rousson "L'Ensoleillée" paru aux Presses de la Cité dans la collection des Terres de France que j'affectionne particulièrement?

En ce jour d'automne 1980, à Saint-Côme dans le Gard, tout le village est réuni pour assister aux obsèques de Grégoire Fabre, viticulteur estimé et apprécié par tous. Au côté de sa mère, Yvonne, d'Anna, au service de la famille depuis de très nombreuses années, se trouve aussi Clarisse, belle jeune femme de 26 ans, sa nièce dont il s'est occupé, a assuré l'éducation après le décès accidentel de ses parents, Antoine et Colette Fabre alors que celle-ci n'était encore qu'une enfant. Sa nièce tendrement chérie et qui le lui rendait bien!

Douloureusement éprouvée par la disparition pour maladie de son deuxième fils, Yvonne accompagne néanmoins sa petite-fille, Clarisse, chez le notaire afin de prendre connaissance des dernières volontés de Grégoire. C'est là que celle-ci apprend qu'elle hérite de la Cave des Hautes Vignes, propriété viticole de Grégoire dont elle va devoir partager la gestion courante avec Mathurin, fidèle employé et ami de son oncle, et, surtout, d'une maison en bord de mer à Sanary dont elle ne sait absolument rien, hormis ce que lui révèle la lettre que lui remet le notaire et qui lui apprend que ses parents l'ont adoptée quand elle n'était encore qu'un bébé! Le choc est rude pour Clarisse.

Heureusement la jeune femme peut compter sur le soutien de sa grand-mère Yvonne, de ses amis de toujours, Héloïse et Momo, et, plus particulièrement, sur celui de Gaspard, son grand amour de toujours, petit-fils d'Anna qui vient de rentrer du Canada où il était parti vivre ces dernières années. Mais c'est cependant seule que Clarisse va devoir accepter cette nouvelle situation, se "re"trouver, découvrir qui étaient ses véritables parents, connaître son histoire personnelle et l'origine de son abandon.

Vous dire que j'ai beaucoup apprécié cette lecture, vous l'avez deviné! J'ai aimé tout d'abord l'écriture simple et riche de Dany Rousson. Une écriture portée par un bel élan, celui du cœur, celui qui nous fait vibrer, qui souffle pour nous, celui qui nous parle et qui réveille nos émotions, qui nous fait nous sentir vivant. Dany Rousson possède le sens du mot juste et nous l'offre comme un cadeau de grande valeur. La vie et ses surprises, heureuses ou malheureuses. La vie et ses rebondissements. La vie et ses pages blanches qu'elle nous invite à écrire, jour après jour. Cette vie, Dany Rousson nous la fait partager avec ses hauts et ses bas, ses grandes joies et ses souffrances intimes, ses bonheurs et ses immenses tristesses. Et ses belles espérances.

Et puis cette atmosphère chaleureuse, ces décors, ces paysages, ces ambiances, tout contribue à nous imprégner davantage de cette belle histoire.

L'histoire de Clarisse m'a émue. Peut-être parce que je l'ai lue à ce moment où j'étais, moi aussi, confrontée à la disparition d'une personne chère à mon cœur. Mais ce sont les hasards de la vie, ces "rencontres" qui se passent avec les livres, avec les romans et leurs auteurs, parce que ce roman m'était destiné à ce moment précis de mon existence. Magie de la littérature...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Philippe D 14/07/2016 20:09

Il y a bien longtemps que je n'ai plus lu un roman du terroir. J'en tirerai un de ma PAL un de ces jours...

Martine 15/07/2016 09:41

Et tu auras bien raison! Bonne lecture, Philippe! Et merci

Dany Rousson 14/07/2016 13:44

Bonjour Martine,
je tombe par hasard sur votre site et, je lis vos commentaires après lecture de mon second roman.
Je suis touchée par vos mots, par ce que les miens vous ont inspiré.
C'est la plus belle récompense pour un auteur d'avoir réussi à partager ses émotions.
Amitiés.

Alysa Morgon 14/07/2016 12:16

Que dire... Une belle chronique, une de plus ! chère Martine. Et une belle histoire à n'en pas douter. Les auteurs et leurs romans, savent parfois réserver de belles surprises à leurs lecteurs. C'est le pouvoir des mots, qu'ils savent pétrir avec amour et passion pour nous, et dont ils nous livrent tous les secrets à l'oreille. A nous de les saisir, au moment qu'il faut... Je vous embrasse. Beau 14 juillet ! A bientôt...

Martine 15/07/2016 09:44

Merci très chère Alysa. Et aujourd'hui, plus que jamais, on a besoin de lire, de livres et de belles lectures! Je vous embrasse

Binchy 14/07/2016 12:14

Un ouvrage que j'ai déjà repéré. Je te remercie pour ton excellente chronique Martine et je te souhaite un agréable 14 juillet.
Je t'embrasse très fort.
Bernadette.

Martine 15/07/2016 09:44

Merci Bernadette, toujours présente, avec tes encouragements et ton enthousiasme! Merci! Je t'embrasse