Je serai cet humain qui aime et qui navigue

Publié le par Martine

Je serai cet humain qui aime et qui navigue

Au cours d'une de leurs promenades sur la plage, un petit garçon et son grand-père découvrent un étrange coquillage. Tandis que le plus âgé, marin aguerri, y écoute les les échos de "sa" mer, l'enfant, lui, y entend des mots bizarres, incompréhensibles au premier abord, des mots qui lui parlent directement au cœur, des mots qui s'accordent entre eux et composent un poème mélodieux et tout en harmonie.

Les années passent. Le grand-père s'en va. L'enfant écoute toujours ces mots, ces mots venus du cœur, qui s'y sont logés et n'en sont jamais ressortis. L'enfant a grandi. C'est désormais un jeune garçon, un jeune homme, qui entend ce poème, qui le comprend, qui l'écoute et le suit comme une merveilleuse invitation au voyage. Ce voyage qu'on entreprend dès la naissance, cette route qui s'ouvre à nous et qu'il faut suivre en marchant dans les pas, sur les traces de nos aînés.

Cet album "Je serai cet humain qui aime et qui navigue" est signé Franck Prévot pour le texte et Stéphane Girel pour les illustrations. J'ai la chance de les connaitre tous les deux. Franck Prévot parce qu'il a enseigné à Valence et y réside toujours. Stéphane Girel parce que mon association employeur l'a reçu il y a quelques années lors de notre Salon du livre jeunesse de Valence.

Cet album, paru aux éditions HongFei Cultures, de par son sujet, ne pouvait que me plaire. Par les illustrations de Stéphane Girel d'abord, toutes de vert d'eau vêtues, empreintes d'une grande douceur et d'une tendresse affleurant à chaque coup de crayon. Et par le texte, la poésie qu'y a distillé Franck Prévot. Ses mots nous touchent, nous portent, nous émeuvent, nous enveloppent et nous emportent loin, très loin dans l'imaginaire et en même temps nous offrent à nous, enfants ET adultes, une magnifique leçon de vie en nous rappelant (à nous, adultes) et en nous apprenant (à nous, enfants) qu'on a besoin de bonnes bases, de solides racines pour bien grandir et pour tracer sa route, à notre tour, poursuivant ainsi notre histoire et s'inscrivant dans l'histoire de la vie...

A lire seul, ou à deux, ou à plusieurs...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article