Vous n'aurez pas ma haine

Publié le par Martine

Vous n'aurez pas ma haine

Samedi matin, rendez-vous mensuel "Les Passerelles du Samedi" à ma médiathèque La Passerelle. Thème : les coups de cœur des lecteurs. Julia, bibliothécaire, nous présente ce petit récit "Vous n'aurez pas ma haine", premier livre (mais pas premier roman, et pour cause!...) signé Antoine Leiris et publié chez Fayard. La présentation de Julia me touche. Je le prends, commence en douce à en lire les trois-quatre premières pages et là, coup de poignard en plein cœur! Il me le faut. Cette lecture s'impose. Je l'emprunte. Je le lis. Et je remercie l'auteur. Pour ces mots, pour SES mots, leur justesse, leur franchise, leur vérité.

"Vous n'aurez pas ma haine", c'est le titre de la lettre qu'a écrite et publiée sur le site du journal Le Monde Antoine Leiris au lendemain des attentats du 13 novembre 2015 à Paris. Sa femme Hélène Muyal-Leiris se trouvait au Bataclan ce soir-là. Et fait partie des victimes.

Ce livre "Vous n'aurez pas ma haine", c'est cette lettre, intégrée au texte et complétée par le récit, le vécu d'Antoine qui se retrouve, d'un coup, seul avec son fils, son petit garçon de 17 mois, Melvil. Heure par heure, jour par jour, Antoine raconte les faits, comme il les a vécus, comment il a commencé à vivre avec l'absence, avec l'absente, car Hélène est toujours là, près de lui, près de leur petit garçon et elle y sera toujours. Malgré la douleur, malgré la souffrance, Antoine vit, continue, pour son fils, pour Hélène. Et, à travers cette vie, sa vie, il nous offre une magnifique leçon d'humanité. C'est beau et c'est tout. Une force, une évidence, de l'amour, avec un grand A.

Je n'en dirai pas plus sur ce livre sauf : lisez-le! Ne serait-ce que par respect, pour les victimes, pour celles qui en ont réchappé, pour leurs familles, pour leurs proches...

Et puisque nous sommes le 1er mai, aujourd'hui, puisque cette lecture m'y autorise, m'y encourage, je partage avec vous ce beau bouquet de muguet que m'a offert ce matin mon amie Nathalie, ces belles clochettes synonymes de bonheur.

Vous n'aurez pas ma haine

Commenter cet article

Manika 18/05/2016 17:35

J'ai vu l'auteur au petit journal humanité dans ses propos et une grande douceur tellement rare !

Martine 19/05/2016 12:21

Pas vu :-5 Mais tes propos ne me surprennent pas. Tu le décris à l'image de son livre.

Pahi 01/05/2016 21:56

Je suis contente, chère Martine, que tu en aies parlé. J'en avais déjà entendu parler à plusieurs reprises, mais ... ton avis me conforte dans mon intention.
Gros bisous et bonne semaine à toi ;-)

Martine 02/05/2016 18:28

Je pense que, comme, chère Denise, tu en apprécieras toute la beauté et le formidable message d'espoir et d'amour qu'il nous envoie. Je t'embrasse très fort

Nathalie cez 01/05/2016 13:14

Vous n'aurez pas ma haine .... Il faut que je cours chez ma libraire. Trop envie de le lire !!!
Merci du partage Martine !
Bon dimanche !

Martine 02/05/2016 18:27

Contrairement à ce qu'on pourrait craindre, ce texte est un magnifique message d'espoir, d'amour de la vie... Bonne lecture, Nathalie!