Vin de noix

Publié le par Martine

Vin de noix

Hier soir, j'ai eu le plaisir d'aller à Fontanil Cornillon, salle Fontalivre la bien nommée, pour assister à la 14e soirée Nouvelles en fête organisée par l'association Calipso (Café Littéraire Philosophique et Sociologique). Un titre m'a quasi interpellée à l'instant même où j'ai eu entre les mains le recueil de nouvelles primées pour cette 14e édition "Rouge Noir". Dès lors je n'ai plus eu qu'une envie et qu'un espoir : que l'auteur de cette nouvelle "Vin de noix" soit présente et que sa nouvelle soit mise en voix!

Et mon vœux fut exaucé! Bénie des dieux, je suis!!!

Car, voyez-vous, le vin de noix et moi, c'est toute une histoire ... de famille! Chaque année en effet, quand juin pointe son nez, ma mère nous somme de lui trouver des noix vertes avant la Saint-Jean pour qu'elle puisse préparer ce délicieux breuvage à apprécier en apéritif, l'hiver venu. Et, comme dans la nouvelle éponyme de Catherine Pin, la coutume familiale veut que nous recevions (mes deux frères, ma sœur et moi) notre vin de noix à Noël pour le déguster sous le regard interrogateur de ma mère "Alors, il est comment cette année?" comme si, appliquant au mot près la recette qu'elle tient elle-même de sa mère, ma grand-mère, ce fameux vin de noix puisse être autre que délicieusement bon!

Alors, cette nouvelle, je me suis empressée de la lire, avant que la soirée ne commence effectivement, en appréciant chaque mot, chaque émotion suggérée, transmise, avant que sa mise en voix ne finisse son oeuvre en me faisant monter les larmes aux yeux.

Car, là aussi, il est question de souvenirs d'enfance, de trésors familiaux partagés, de nostalgie d'un temps passé qui ne reviendra plus, et, surtout, d'une véritable déclaration d'amour à cette grand-mère, Mamyvonne, qui a si bien su transmettre les traditions familiales à son petit-fils, le narrateur, avant de tirer définitivement sa révérence.

Cette nouvelle m'a émue, c'est peu de le dire, émotion renforcée par une magnifique mise en voix. L'auteur, Catherine Pin, a eu la gentillesse de me la dédicacer (même si cette "pratique" calipso-ienne l'a plutôt surprise) et je l'en remercie bien sincèrement;

Je reviendrai un peu plus longuement sur cette très belle soirée dans un prochain billet. Mais je tenais en priorité à partager ici cette douce émotion, cette tendre nostalgie ressentie hier par le simple pouvoir des mots.

Voilà qui est fait!

Et pour vous procurer, vous aussi, ce magnifique recueil, rendez-vous chez Calipso!

Commenter cet article

Manika 18/05/2016 16:16

délicieux vin de noix ... merci pour cette découverte littéraire et émotionnante !!

Martine 19/05/2016 12:14

Je t'en prie! :-)

Binchy 17/05/2016 17:06

Merci pour ce partage Martine ! Le vin de noix en effet, je connais !
Je te souhaite une agréable semaine et peut-être à jeudi ? Ce serait tellement bien ! Tu pourrais partager avec Sylvie ton ressenti vis-à-vis de son roman historique et avec nous tous aussi.
Je t'embrasse très fort.
Bernadette.

Martine 18/05/2016 08:01

J'aimerais vraiment beaucoup venir, tu sais, Bernadette. J'en saurais plus ce matn! Merci beaucoup! Je t'embrasse très fort et te souhaite un très bon mercredi

Philippe D 15/05/2016 20:49

Une soirée "nouvelles" ! Quelle bonne idée !
Tu en parles bien, de celle-ci. Tu donnes envie de la connaitre !

Martine 16/05/2016 10:44

Le recueil en entier est à connaitre, Philippe. Et pour 8 euros, faut pas s'en priver!!! ;-) Merci! Et bon lundi!