Un été à Lou Triadou

Publié le par Martine

Un été à Lou Triadou

Mettre à profit ce long week-end de l'Ascension ensoleillé pour se plonger dans cette Provence que j'aime, c'est ce que m'a offert ce beau roman de Frédérick d'Onaglia "Un été à Lou Triadou" paru chez Calmann-Lévy. De cet auteur talentueux, j'ai déjà lu "L'enfant des Maures" et "La partition des illusions" et toujours avec le même grand plaisir.

"Lou Triadou", c'est le nom de la terre vigneronne sur laquelle règne en maître Gabrielle à Fontvieille, au pied des Alpilles, secondée par son deuxième époux, Selim, et avec le soutien de Victoire de Montauban, propriétaire du château associé à ce cépage. Quand commence ce roman, Gabrielle vient d'être élue présidente de l'AOP qui regroupe tous les vignerons de la région. Une nomination qui comble de fierté cette femme volontaire et dynamique qui rêve de porter cette terre provençale au sommet et de confirmer l'excellence renommée de ses vignes.

Mais le temps de la réjouissance est de courte durée. Très vite, Gabrielle doit prendre les pleines responsabilités de sa nouvelle fonction. Ce qui n'est pas pour plaire à tout le monde, et en particulier à Maxime, petit-fils de Victoire, qui voue une haine farouche à Gabrielle depuis toujours et encore plus depuis que sa grand-mère s'est rangée du côté de la jeune femme. Entre Gabrielle et Maxime, tout est prétexte à discussion, remise en cause, querelles.

La situation empire lorsqu'on découvre une bouteille de vin frelaté dans la dernière production, accompagnée d'une lettre anonyme en promettant d'autres. La suspicion s'installe, troublant d'autant les relations entre les vignerons. Et pire encore quand un meurtre est commis. D’événements inattendus en retournements de situation, Gabrielle va avoir bien du mal à garder la tête hors de l'eau et la vérité à finalement éclater.

Déjà rien que le titre de ce roman est une invitation au soleil, à la détente. Impression renforcée par l'illustration de couverture au charme paisible. Mais l'illusion ne dure pas. Frédérick d'Onaglia y veille et nous plonge très vite dans un climat d'embrouilles, de rivalités, de jalousies, de vengeance. Et on se laisse prendre volontiers à cette ambiance. L'impression d'être dans une série télévisée s'impose. Les situations s'enchaînent les unes aux autres et retiennent toute notre attention, nous captivent. Il en découle un roman qu'on ne peut pas lâcher. Le rythme que lui donne l'auteur, ménageant ses effets, alternant les rebondissements et les temps plus calmes et toujours dans cette atmosphère particulière, faite de chaleur, de soleil, des sonorités uniques de cette belle Provence que Frédérick d'Onaglia nous rend si merveilleusement bien. Tout contribue à nous faire passer un délicieux moment de lecture. On y est. On s'y délasse et on y vibre. On s'attache à Gabrielle, à sa famille, à cette histoire. Comment faire autrement? La qualité d'écriture de Frédérick d'Onaglia nous éclatant en pleine face et trouvant sans difficulté le chemin de notre cœur! Une magnifique lecture que cet "été à Lou Triadou".

Commenter cet article

Pahi 07/05/2016 20:11

J'ai lu les deux dont tu as parlé et, comme toi, j'apprécie vraiment cet auteur. Je me le note ;-)
Gros bisous, chère Martine, et bon dimanche.

Martine 08/05/2016 16:22

Il a vraiment un style particulier. l'impression de regarder un film et non plus de lire!!! Merci Denise. Bonne lecture et gros bisous

Binchy 07/05/2016 09:33

Merci Martine pour cette excellente chronique ! Tu dois te douter... que je vais le lire !!!
Je t'embrasse très fort.
Bernadette.

Martine 08/05/2016 16:21

J'en suis sûre! Et je suis sûre aussi que tu vas l'aimer autant que moi!!! Gros bisous, chère Bernadette!

marine D 07/05/2016 09:21

Ok, aucun problème, sinon je te le renvoie si tu as confiance.
Je lis en ce moment un bouquin de Signol après avoir abandonné deux livres qui ne me passionnaient pas, et je ne lis pas vite étant donné mes allergies et fatigue oculaire, c'est comme tu veux mais on peut aussi le faire tourner bien que là parfois il se perde, c'est comme tu veux !

La communauté de Khanel fait des échanges aussi

http://khanel3.eklablog.com/

Bises et merci de ta réponse

Martine 08/05/2016 16:21

Marine, on poursuit en MP, d'accord? Merci. Bises

marine D 06/05/2016 12:47

J'aime la Provence et j'aimerais le lire, hélas la médiathèque de mon chef lieu de canton n'est pas très fournie...
Fais-tu des échanges ?

Martine 07/05/2016 09:03

Bonjour Marine, D'ores et déjà je t'en souhaite une belle lecture.
Et, non, je ne fais pas d'échanges. J'aime trop garder mes livres. Je te souhaite de le trouver.
Bonne journée! Bon week-end!