Les raisons du doute

Publié le par Martine

Les raisons du doute

C'est avec grand plaisir que j'ai retrouvé l'avocat Guido Guerrieri en fin de semaine dernière lors de ma lecture de ces "Raisons du doute" paru chez Seuil Policiers sous la signature de Gianrico Carofiglio.

Paru en 2006 chez Sellerio Editore sous le titre "Ragionevoli dubbi", cette traduction française de Nathalie Bauer en 2010 précède le premier roman que j'ai lu de cet auteur "Le silence pour preuve" pour le thème Italie du Sud du challenge Il Viaggio d'Eimelle en ce mois de mai. Ce petit "flashback" m'a donc permis de mieux comprendre et interpréter certaines allusions ou anecdotes évoquées dans ma première lecture et ici plus longuement détaillées.

Toujours célibataire (et pour cause!), Guido Guerrieri partage (beaucoup) son temps entre son travail d'avocat, ses parloirs, ses audiences au Tribunal, la préparation de ses nouveaux dossiers et la gestion des actuels, et (un peu) pour la faible part que constitue sa vie privée.

Cette fois-ci, il est appelé à la prison de Bari à la demande pressante de Fabio Paolicelli, arrêté, selon lui, à tort pour trafic de drogue. Intrigué, car le nom de cet homme ne lui dit absolument rien, Guido Guerrieri se rend au parloir où il a la mauvaise surprise de reconnaître en son (peut-être) futur client, celui qui l'avait violemment agressé au cours de son adolescence dans les années 1970 pendant la remontée du fascisme. Partagé entre son désir de vengeance inassouvi depuis et sa conscience professionnelle, Guido a fort à faire. Surtout que l'épouse de ce tristement fameux "Fabio Ray-Ban", la trop belle Natsu, ne le laisse pas indifférent. Loin de là!

Entre trafic, corruption, souvenirs de jeunesse et anecdotes sur l'univers très fermé de la Cour et des avocats, cette nouvelle enquête (car, bien sûr, il va la mener!) de Guido Guerrieri nous offre une belle présentation de la Justice et une démonstration de plaidoirie époustouflante. C'est d'ailleurs ce que j'ai pratiquement préféré dans cette lecture, toute cette dernière partie dans laquelle l'avocat avance ses cartes, une à une, tour à tour bluffant ou confondant le témoin appelé à la barre, jusqu'au coup de grâce fatal.

L'écriture, le rythme insufflé à ce récit par Gianrico Carofiglio, le suspense, sans oublier l'histoire d'amour impossible ajoutent encore à la qualité de ce roman et me donnent davantage envie de retrouver Guido Guerrieri dans une nouvelle enquête.

En attendant, je vous invite à lire également l'avis d'Eimelle sur ce roman.

Les raisons du doute
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

eimelle 09/05/2016 19:33

la belle découverte de ce mois!

Martine 10/05/2016 07:57

Et oui!!! :-)