La littérature de jeunesse italienne du XXe siècle

Publié le par Martine

La littérature de jeunesse italienne du XXe siècle

J'ai lu cet essai de Mariella Colin paru aux Presses Universitaires de Caen dans le numéro 14 de la revue Transalpina l'été dernier lorsque je me préparais pour le premier Mois italien organisé par Eimelle et je n'avais pas eu l'occasion d'en parler. Je me rattrape donc aujourd'hui parce que le plus grand salon du livre jeunesse italien se déroule toute cette semaine à Bologne et que le thème d'Il Viaggio de ce mois-ci porte sur cette fameuse littérature jeunesse transalpine. Enfin fameuse, pas tant que ça à en juger par tout ce que nous en disent l'auteur de cet essai et les membres de son équipe.

En effet, comme chez nous en France, la littérature pour l'enfance et la jeunesse a longtemps été le parent pauvre de la littérature. D'abord parce qu'on considérait que lire par plaisir était une perte de temps, une preuve évidente de paresse et surtout que lire, écrire et compter étaient certes nécessaires mais à ne faire que pour des activités dites sérieuses. De ce fait cette littérature pour les petits et jeunes lecteurs ne pouvait pas constituer un genre littéraire à lui-seul et n'était absolument pas considéré comme tel. C'étaient les incapables qui s'y frottaient, les auteurs qui n'étaient pas à même d'écrire de la vraie littérature, celle qui s'adresse aux adultes. Et cela jusqu'au début du XXe siècle où le premier conflit mondial a laissé émerger quelques premières œuvres. Mais cette émergence, cet élan créatif qui semblait vouloir perdurer s'est vite trouvé interrompu par la montée du fascisme et l'arrivée de Mussolini au pouvoir et ne se réveillera qu'après les longues années de conformisme catholique et conservateur qui ont suivi la Deuxième guerre mondiale en Italie.

Fait étonnant c'est par les auteurs de littérature "adultes" que les premiers livres pour enfants vont se faire remarquer et que la littérature pour la jeunesse va, entre périodes fastes et accalmies, finalement s'imposer comme un genre littéraire à part entière à partir des années 1970.

Un peu longuette par moments, j'ai quand même apprécié cette lecture très documentée et forcément très instructive et enrichissante pour sa mise en parallèle avec l'Histoire italienne de ce XXe siècle et surtout pour les extraits de romans et d'albums qui la ponctuent. Grâce à cet essai, j'ai pu me constituer un répertoire d'auteurs et d'illustrateurs italiens dont je n'avais encore jamais entendu parler et au gré de mes recherches sur Internet et auprès de la librairie italienne en ligne "la lucciola vagabonda" basée à Lyon j'essaie de trouver certains ouvrages à lire, en italien bien sûr!

La littérature de jeunesse italienne du XXe siècle
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Aranty 13/12/2016 17:28

Merci mariella pour tes. Belle histoire

eimelle 06/04/2016 09:34

de quoi puiser de nouvelles idées de lecture!

Martine 08/04/2016 11:06

Tout à fait! Merci Eimelle!