Padana City

Publié le par Martine

Padana City

Envie de lectures noires ces jours-ci. C'est pourquoi ce roman aussitôt emprunté à ma médiathèque La Passerelle vendredi fut aussitôt lu! Ce roman, c'est "Padana City" de Massimo Carlotto et Marco Videtta, paru chez Métailié Noir en 2008 et chez Points en 2011.

Huit jours avant son mariage avec Francesco Visantin, jeune avocat fraîchement diplômé en passe d'entrer au cabinet renommé de son père Antonio Visantin, la jeune et belle Giovanna Barovier se suicide en se noyant dans sa baignoire. Enfin... c'est ce que souhaitent faire croire celui ou ceux qui l'ont sciemment tuée. Car, très vite, les carabiniers appelés à constater le décès découvrent que c'est bel et bien le cas. Giovanna a été assassinée et de plus elle l'a été juste après avoir eu une relation sexuelle! Or, ce soir-là, Francesco enterrait sa vie de garçon et n'a pas vu Giovanna! La déduction s'impose d'elle-même. Giovanna avait un amant. Et, selon le témoignage de sa meilleure amie, Carla, la jeune femme avait prévu de le dire à Francesco avant leur mariage. La situation du jeune avocat se complique quand l'heure du décès est connue et qu'il s'avère qu'à cette heure-ci il n'a plus d'alibi, sa soirée festive étant déjà terminée.

Accablé, décidé à prouver son innocence et à faire éclater la vérité, Francesco, soutenu par Carla, ne va avoir de cesse que de retrouver qui était l'amant de Giovanna, comprendre pourquoi la jeune femme, également avocate stagiaire au cabinet d'Antonio Visantin, entretenait tant de mystères envers son fiancé, comme si elle voulait le protéger d'un éminent danger, et, surtout, se convaincre que Giovanna l'aimait et tenter de lui rendre un semblant d'honorabilité.

Même si, très vite, j'ai deviné le nom de l'amant et celui de l'assassin, je me suis passionnée pour cette lecture réellement captivante. Une histoire qui se situe dans le Nord-Est de l'Italie, la Padanie, dans des villes proches de Venise, Padoue et Trieste notamment. Une histoire de corruption, d'enfouissement illégal de déchets toxiques. Une histoire de vengeance. Une histoire d'honneur, de respectabilité à conserver ou à retrouver. Une histoire d'amour enfin et surtout.

Sans chapitres définis mais avec des sauts de lignes lorsque le personnage change, ce roman se lit d'un trait, presque sans reprendre son souffle. Cette construction particulière y contribue et favorise cette lecture rapide. On se laisse prendre par le sujet et on veut vraiment savoir jusqu'où les protagonistes sont prêts à aller pour protéger leurs affaires et se protéger en même temps. Et ils vont loin, très loin... L'imagination des deux auteurs est très fertile en ce domaine. Même si on se dit que, malheureusement, l'homme est capable de beaucoup plus parfois.

J'inscris cette lecture dans le challenge Il Viaggio d'Eimelle et, si elle m'y autorise, au rendez-vous de ce mois-ci malgré le faitque cette histoire ne se déroule pas en Sardaigne mais parce que l'auteur Massimo Carlotto y vit, à Cagliari.

Padana City

Commenter cet article

Manika 23/02/2016 11:26

Je découvre peu à peu la littérature italienne avec un grand plaisir je pense trouvé l'inspiration chez toi !

Martine 23/02/2016 11:51

Oh c'est gentil de me dire ça! Merci Manika! Rejoins-nous chez Eimelle pour le challenge Il Viaggio!