Le chien que Nino n'avait pas

Publié le par Martine

Le chien que Nino n'avait pas

Nino a un chien ... dans sa tête uniquement. Avec ce chien que Nino n'a pas, le petit garçon passe des heures et des heures à jouer, à s'inventer des aventures fabuleuses, à faire des bêtises aussi mais ce n'est pas sa faute! C'est son chien qui est trop fougueux, trop maladroit parce que trop joyeux. Mais un jour, un chien arrive vraiment dans la vie de Nino. Un chien bien vivant avec lequel il faut arriver à s'entendre. Un chien avec lequel il faut pouvoir jouer. Un chien sur lequel Nino doit pouvoir compter pour partager avec lui tous ses rêves, toutes ses joies, tous ses soucis de petit garçon.

Signé Edward van de Vendel pour le texte et Anton Van Hertbruggen pour les superbes illustrations, cet album remarquable est paru chez Didier-Jeunesse, un éditeur jeunesse que j'apprécie particulièrement.

Un texte sensible, fort et pétillant accompagne des illustrations criantes de vérité, vives et terriblement poétiques pour parler de cette amitié si belle, quasiment magique qui unit un être, un enfant en l'occurrence, à un animal, un chien.

Un animal souhaité, conforme à ses rêves, et celui qui est vraiment, avec son caractère unique et pourtant, toujours, cette fidélité à toutes épreuves, cet amour inconditionnel qui s'installe instantanément avec un chien.

Un album magnifique, un sujet superbement traité et qui n'est pas sans me rappeler l'histoire d'amournouée d'abord entre mon fils Christophe et notre belle Laïka.

Pour les enfants à partir de 3 ans.

Commenter cet article