La prima indagine di Montalbano

Publié le par Martine

La prima indagine di Montalbano

Ce livre m'a offert deux belles surprises.

La première, celle de découvrir la toute première enquête du jeune commissaire Salvo Montalbano à Vigata.

La seconde, de lire non pas un mais trois grands textes, trois longues nouvelles inédites d'une centaine de pages réunies en un volume par Andrea Camilleri. Trois histoires que j'ai lues avec grand bonheur en italo-sicilien. Excusez du peu!!!

Si la première "Sept lundis" (une histoire de messages codés laissés près des corps assassinés, du plus petit (un poisson) au plus grand (un homme et même une foule entière) selon un rituel défini par le meurtrier) et la troisième "Retour aux origines" (un enlèvement d'enfant mystérieux conduit sur fond de relations mafieuses) constituent des enquêtes, je dirai, ordinaires de notre commissaire, la seconde, elle, est beaucoup plus intéressante, à mes yeux, du fait qu'elle nous présente le commissaire, adjoint encore, à 35 ans, nouvellement nommé commissaire en titre à Vigata. Et si les traits de caractère qui font le charme et l'intelligence de Montalbano sont déjà bien présents, on le découvre encore plus séducteur, plus malin, plus fin limier qu'il se le montrera au fil du temps.

J'ai trouvé également intéressant de le suivre dans sa découverte de cette bourgade, dans son installation, dans sa recherche de logement, et donc de sa maison en bord de mer "Marinella", et lors de ses premiers échanges avec ses nouveaux collègues de travail, notamment Fazio.

L'histoire en elle-même le met en présence des deux familles mafieuses qui "gouvernent" Vigata et nous montre comment avec ruse et astuce Montalbano va obtenir leur respect, leur démontrant ainsi qui il est et avec qui elles vont devoir désormais composer.

Rien de vraiment transcendant si ce n'est le plaisir de lire du Camilleri et de le lire dans sa langue natale, savoureuse et prégnante au possible.

Cette lecture me permet de participer à la fois aux challenges Il viaggio avec Eimelle et Leggere in italiano avec Florence.

La prima indagine di Montalbano
La prima indagine di Montalbano

Commenter cet article

Manika 15/01/2016 19:29

En VO quelle chance de savoir lire cette langue !

Martine 16/01/2016 09:37

J'apprécie, oui! Cela me permet aussi de savourer encore le dialecte sicilien de mon bea-père et ça, ça n'a pas de prix!

eimelle 15/01/2016 18:05

quel bonheur de pouvoir le lire en vo!

Martine 16/01/2016 09:36

Je m'en délecte, Eimelle!! :-)