Magaria

Publié le par Martine

Magaria

Lullina est une petite fille qui aime beaucoup se promener avec son grand-père sur la plage au bord de la mer parce qu'il ... lui raconte toujours de belles histoires. Mais ce jour-là, malgré la bonne volonté de son grand-père, Lullina ne rit pas. Pire, elle n'esquisse même pas un sourire et quand son grand-père lui demande pourquoi, elle se fâche après lui, lui reprochant de ne jamais raconter d'histoires qui font rêver... L'interrogeant pour mieux comprendre ce reproche, injustifié à ses yeux, le grand-père comprend alors que Lullina a fait un rêve étrange dont elle n'a pas pu connaître la fin! Au grand-père alors de faire preuve d'imagination et de trouver une fin qui plaise à sa petite-fille! Mais ce n'est pas facile et le vieil homme va devoir s'y reprendre en trois fois avant que Lullina retrouve son merveilleux sourire...

Ce petit livre pour les jeunes lecteurs à partir de 7 ans est signé Andrea Camilleri pour le texte et Giulia Orecchia pour les illustrations. Un texte magnifique, sensible, ingénieux et des illustrations emplies de douceur et de tendresse en font un bel ouvrage pour les jeunes lecteurs (et les moins jeunes qui ont gardé leurs rêves d'enfant à portée de coeur).

Le seul "bémol" (mais pour moi ce n'en fut pas un!), c'est qu'il est paru aux éditions Oscar Mondadori uniquement en... italien!

Je l'ai acheté cet été à la librairie italienne "La Libreria" à Paris et je l'ai lu dans la foulée! Je viens juste de le relire, pour le plaisir des mots et pour le mois italien d'Eimelle qui nous invite aujourd'hui à parler littérature jeunesse. Voilà! C'est fait!

Magaria

Commenter cet article

claudialucia 06/11/2015 09:36

Quel dommage qu'il ne soit pas traduit! Il a l'air très beau; Impossible de le choisir pour ma petite fille!

Martine 07/11/2015 09:39

Il est très beau en effet! Mais à lire seulement en italien... Merci Claudialucia!

eimelle 29/10/2015 18:40

une belle façon de parler de littérature de jeunesse en effet!

Martine 30/10/2015 12:02

Et en VO! Merci Eimelle