Nessuno si salva da solo

Publié le par Martine

Nessuno si salva da solo

C'est une grande première pour moi! Je me lance officiellement dans la lecture d'un roman italien EN italien! Jusqu'ici j'ai lu essentiellement des nouvelles dans la langue de Garibaldi. Peu en fait car il semble que ce genre littéraire ne soit pas très répandu de l'autre côté des Alpes. Mais, Mois italien en vue et Viaggio d'Eimelle en cours, auxquels s'ajoute la proposition de Mireille (via le groupe du Mois italien sur Facebook) de recevoir contre frais d'envois en timbres des romans en italien, j'ai osé franchir le pas et me lancer dans cette nouvelle lecture.

Il faut dire aussi que je m'appuie pour cela sur l'aide bienvenue du cadeau de mon fils Romain pour mon dernier anniversaire : un gros dictionnaire français-italien/italien-français. Et je dois dire que pour l'instant (page 43 de ce roman) je ne l'ai pas trop ouvert ce dictionnaire! Ce qui est plutôt encourageant.

Alors ce roman "Nessuno si salvo da solo" (Personne ne se sauve tout seul) est écrit par Margaret Mazzantini dont j'avais déjà bien apprécié l'écriture mélancolique et poétique de "La mer, le matin". Ici, pas question d'immigration mais d'un couple et de leur histoire qui s'achève et que l'un comme l'autre voudrait sauver même s'ils savent qu'il est trop tard et que tout est déjà joué, et une histoire que chacun a à coeur d'évoquer et de se souvenir.

Je vous l'ai dit, je n'en suis qu'à la page 43 et ne peux pour l'instant vous en dire plus sauf que j'en apprécie le chant des mots, leur musicalité, que je prends plaisir à en répéter certains à voix haute et que peu importe le temps que cela me prendra mais j'irai au bout de cette lecture!

Nessuno si salva da solo
Nessuno si salva da solo
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article