La dynastie des Weber

Publié le par Martine

La dynastie des Weber

Cette année encore, je me suis inscrite au challenge de Brize "Le pavé de l'été" et j'y participe en lisant non pas un pavé, mais deux! Le deuxième étant italien, il vous faudra attendre octobre pour que je vous en parle.

Mais aujourd'hui, en ce dimanche un peu moins chaud (ou un peu plus frais, c'est selon!), je souhaite vous entretenir de "La dynastie des Weber", roman fleuve de quelque 800 pages écrit par Geneviève Senger pour les éditions Calmann-Lévy et leur collection France de toujours et d'aujourd'hui.

Rien qu'à son titre et au nom de famille qu'il contient, vous aurez deviné, je pense, que cette saga nous emmène en Alsace. En 1870. C'est dans cette région à l'Histoire mouvementée que Louise Heim, fille d'un riche industriel en textile, épouse Octave Weber, fils de pasteur et brillamment sorti de Polytechnique mais amoureux éconduit de Lucile, soeur de Louise, qui lui a préféré une vie plus aventureuse au côté d'un jeune négociant en coton en Louisiane.

Se rendant très vite compte de son infortune et en voulant terriblement à la fois à son père, qui n'a pas hésité à lui imposer ce mariage dans l'unique but de faire fructifier sa fortune, et à son jeune époux, qui ne lui cache pas son indifférence à son égard, Louise doit composer avec cet avenir bien morne et le rang à tenir qu'on attend d'elle. Mais c'est compter sans son esprit vif et combatif, sans cette volonté, ce désir de vengeance qu'elle éprouve envers ses proches qui ne le sont que de nom et, surtout, sans l'Histoire de cette région d'Alsace qui s'impose à la famille Weber comme à tant d'Alsaciens entre cette fin du 19e siècle et une grande partie du 20e. Pas moins de trois guerres, dont deux mondiales, des annexions à la Prusse puis à l'Allemagne, ce patriotisme français qui ressort, et même cet exil momentané en Louisiane ne parviendront pourtant à briser ce destin et celui de la descendance de Louise. Des secrets, des non-dits émailleront également ce récit, créant des rebondissements surprenants, voire inattendus, qui redynamiseront l'intrigue à merveille. Attisant ainsi l'intérêt de la lectrice que je suis.

Ce roman dense, je l'ai lu la semaine dernière et je n'ai eu de cesse de le lâcher avant de l'avoir complètement terminé. Moi qui suis plongée cet été dans ma préparation du mois italien d'Eimelle, j'ai eu grand plaisir à délaisser la botte pendant quelques jour pour vivre cette histoire passionnante, foisonnante, telle que nous l'a concoctée Geneviève Senger. Vous savez déjà à quel point j'aime aussi cette belle région alsacienne et son Histoire. Je n'ai pas été déçue. Loin de là. J'y ai appris encore beaucoup tant sur les plans industriel, économique, cultuel qu'historique proprement dits. Sans parler du récit et de ses aléas. De ce qui nous semble simplement évident, et l'est finalement, à ce qui nous surprend pleinement et marche à chaque fois. Avec une grande sensibilité, une maîtrise du genre indéniable, Geneviève Senger confirme ici un beau talent de conteuse, sachant jouer avec les (et nos) émotions comme pas deux, capter notre attention à merveille et nous captiver par la seule magie de son écriture.

Un roman magnifique, une saga époustouflante qui mériterait de faire la Une de nos programmes télévisés si quelque producteur voulait s'en donner la peine.

La dynastie des Weber

Commenter cet article

Binchy 10/08/2015 19:42

Toute mes félicitations pour cette merveilleuse chronique !!!

Martine 11/08/2015 16:28

MERCI!!!

Binchy 10/08/2015 19:41

Martine, j'ai le précédent "sous le coude" à lire... Tu me donnes envie de m'y plonger encore plus rapidement afin de pouvoir enchaîner ensuite sur celui-ci. J'ai hâte... Vraiment encore beaucoup à apprendre, j'adore les ouvrages qui nous apportent quelque chose, qui nous ouvrent l'esprit tout en nous divertissent. J'ai hâte, vraiment très hâte de lire ses deux derniers romans. Le précédent tu en as également parlé à sa sortie.
Je te souhaite une douce soirée lecture Martine et une agréable semaine.
Je t'embrasse très très fort.
Bernadette.

Martine 11/08/2015 16:27

Alors dépêche-toi de les lire! Je suis sûre que tu vas les adorer et les dévorer! Tout comme moi! Un immense merci pour ton enthousiasme! Et des gros bisous!

Brize 09/08/2015 15:32

Elle a beaucoup pour me plaire, cette saga (mais je note un peu trop de titres de pavés, ces temps-ci ;) ) ! Et c'est vrai qu'il y aurait matière à une adaptation télévisée, pourquoi pas une série, d'ailleurs ?!

Martine 10/08/2015 11:55

Oui, quand je parle d'une adaptation télévisée, je pense surtout à une série avec un épisode par semaine durant plusieurs semaines. Croisons les doigts pour être entendues, Brize! Et merci pour l'organisation de ce beau challenge! ... pas toujours évident! :-)