Mal di pietre

Publié le par Martine

Mal di pietre

Pour la fête des mères, le 31 mai dernier, outre mon parfum attitré et des fleurs, mes enfants m'ont offert un beau lecteur MP3 bleu ciel et ses écouteurs associés. C'est l'occasion, pour moi, de retenter la lecture audio. Et comme je suis en pleine découverte de la littérature italienne au féminin, j'ai acheté la version CD audio de "Mal de pierres" de Milena Agus lu en version originale "Mal di pietre" par Margherita Buy.

Après quelques petites semaines de patience supplémentaires, Aurore, ma fille, m'a montré comment enregistrer cette lecture sur mon MP3. Et comme, hier soir, j'étais assez fatiguée, je me suis mise à l'écouter. Et je dois dire que c'est une révélation! Cela change tout de ma première expérience avec ce type de lecture qui, finalement, n'en est pas vraiment une excepté le fait que ce que j'écoute est un texte littéraire!

L'histoire, je pense, est connue de bon nombre d'entre vous. Par la voix de sa petite fille, on découvre la vie en Sardaigne, près de Cagliari, d'une femme qui vit "entre deux". Entre son mari épousé par dépit pendant la seconde guerre mondiale, et le souvenir de celui, le seul, qui ait jamais fait battre son coeur lors de sa rencontre au cours d'un petit séjour sur le continent. Entre occupations bien réelles d'un quotidien plutôt monotone et des envies d'ailleurs tout aussi réelles.

J'ai lu ce roman il y a quelques années et j'en avais beaucoup apprécié la délicatesse et les émotions qu'il cache en lui, sa sensibilité à fleurs de mots et de maux aussi.

Mais là, il y a la voix, la mélodie, l'accent, la poésie qui se révèlent pleinement. Comme une porte qui s'ouvre et nous entraîne dans l'intimité de cette femme et de sa petite-fille car, n'oublions pas, c'est elle qui se confie ainsi à notre oreille. Et c'en est bouleversant!

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article