Coup de projecteur sur Annette Tamarkin

Publié le par Martine

Coup de projecteur sur Annette Tamarkin

Hier en fin de journée, j'ai assisté à une rencontre littéraire autour des livres albums pour enfants des plus passionnante à la médiathèque de Portes les Valence. Cette rencontre, animée par Frédérique, bibliothécaire, et Mireille Daudin-Bevilacqua, formatrice lectrice, était à destination d'un public de professionnels de la petite enfance mais s'adressait aussi aux parents, grands-parents... Elle mettait en perspective l'oeuvre d'Annette Tamarkin puis les coups de coeur en littérature jeunesse des deux complices de la soirée.

Je ne connaissais pas cette illustratrice, née en Belgique en 1955, qui viendra à Portes en mai 2016. Aussi ce fut une réelle découverte.

Découverte de son univers très coloré, qui met en images des formes simples, au graphisme épuré, tout en couleurs et contrastes, dans un bel esprit ludique de découvertes en pop-up pour les tout-petits de 0 à 3-4 ans. Des albums publiés majoritairement aux éditions Les grandes personnes dont on a pu apprécier le petit film d'introduction à l'oeuvre de cette grande artiste qu'est Annette Tamarkin.

Des albums tels : Dans le ciel il y a, Dans mon jardin il y a, Bleu vache?: Mon goûter, Tout blanc (avec un principe de pliage de formes géométriques) et Tout noir (autour des formes d'animaux et qui introduit des matières).

L'illustratrice s'adresse aussi aux plus grands à partir de 4-5 ans et leur propose une approche de l'art très originale et intéressante comme avec "Des mots et des tableaux" ou "Ceci n'est pas un livre de coloriage" (sur l'oeuvre du peintre Magritte).

J'ai vraiment passé un très bon, mais trop court, moment lors de cette rencontre et j'ai hâte de rencontrer cette talentueuse illustratrice au printemps prochain.

Cette belle rencontre s'est terminée par la présentation des livres albums coups de coeur de Frédérique et Mireille Daudin-Bevilacqua, toujours à destination des plus jeunes lecteurs.

Commenter cet article

Pahi 24/06/2015 14:25

Ton billet, comme toujours, m'a vivement intéressée, mais là où mon attention a particulièrement été éveillée, c'est lorsque tu as parlé de l'approche de l'art par les petits ; et ça, je trouve cela extrêmement intéressant et utile. Les parents n'ont en effet pas toujours les compétences requises pour s'acquitter de cet aspect de la culture.
Je voulais aussi te dire que l'autre soir, lorsque j'ai gardé Nolwenn, la plus jeune de mes cinq petits-enfants, je me suis rendue compte lors de la lecture qui précède inévitablement l'extinction des feux qu'elle avait encore fait d'énormes progrès en lecture ; elle termine son CP et parvient par moment à adapter le ton au texte qu'elle lit.
Quel plaisir : les cinq petits-enfants sont de sacrés lecteurs ! :)
Gros bisous, Martine, à la prochaine.

Martine 25/06/2015 08:12

Comme je comprends ta joie! C'est un vrai bonheur en effet de transmettre le plaisir de lire que ce soit à nos enfants, nos petits-enfants ou d'autres! C'est bien pour ça que je m'intéresse à la littérature jeunesse et que j'essaie de partager mes découvertes! Cette rencontre, mardi, était véritablement passionnante! Je pense que tu apprécieras aussi de lire cette auteur avec tes petits et avec Nolwenn! Gros bisous, ma chère, très chère Denise!