Ronde comme la lune

Publié le par Martine

Ronde comme la lune

Saskia est jeune, sympathique et elle aime la vie qu'elle croque à pleines dents. Elle aime lire, rire et passer du bon temps avec ses amies et sa cousine, voir des films, des séries, et surtout elle aime manger...

Pendant toute son enfance, le léger surpoids qui l'accable ne la gêne pas trop, et même pas du tout. Mais quand survient l'adolescence et que Kevin, un garçon de sa classe au collège, la prend à partie avec ses copains en présence de ses amies et transforme son nom en Saskia Beignet, cela devient un gros problème pour la jeune fille. Surtout que Kevin ne s'en tient pas là. Et surtout en plus quand Erik, un copain de classe avec qui elle a pris l'habitude de faire le trajet jusqu'au collège, chacun sur son trottoir, semble soudain lui manifester un tendre intérêt. Saskia ne sait plus où elle en est. Contrainte de changer d'établissement pour ne plus subir le harcèlement de Kevin, elle le retrouve quelques mois plus tard à son entrée au lycée. Et quand, de surcroît, sa meilleure amie, Claire, se met à sortir avec Hector, copain de Kevin, c'en est trop pour Saskia. Elle se perd et la nourriture qui lui apportait tant de réconfort ne lui est bientôt plus d'aucun secours.

A chaque fois que je lis un roman signé Mireille Disdero, je tombe sous le charme. Comme ses précédents ouvrages, ce "Ronde comme la lune" est également paru chez Seuil Jeunesse.

J'ai aimé Héloïse et sa reconstruction après que le tsunami l'ait rendue orpheline en Thaïlande, dans "Ma vie océan". J'ai aimé Violette et Arnaud et leur difficile histoire d'amour à bâtir après le viol subit par Violette dans "A l'ombre de l'oubli". Et cette fois encore, j'aime Saskia, sa difficulté à vivre, à faire avec ce problème de poids qui la mine, qui la ronge, l'absorbe complètement au risque de gâcher ses jugements personnels sur l'affection sincère que lui portent ses amies et Erik.

Encore une fois Mireille Disdero aborde avec tact, avec délicatesse et en face les problèmes auxquels sont confrontés les adolescents. En l'occurrence, ici, cette question douloureuse du harcèlement scolaire dont trop d'enfants, de jeunes souffrent en silence.

Même la présence qui se veut, est,rassurante mais révèle l'impuissance des parents de Saskia est traitée avec un réalisme confondant. La jeune fille nous émeut dans son besoin de reconnaissance, de quête de sa propre identité, dans sa construction de future adulte. Et le modèle parental en prend un coup forcément. Si elle en est là aujourd'hui, c'est bien parce que ses parents ne l'ont pas empêchée de manger trop, même si elle le fait en cachette. Et puis ce prénom dont ils l'ont affublée, elle n'en veut pas, ou plus, dans la mesure où son originalité ne lui permet pas de se fondre dans la masse, de se laisser absorber en quelque sorte!

Avec une belle sincérité, Mireille Disdero s'adresse aux jeunes lecteurs, aux ados. L'écriture est simple, très agréable, rythmée et troublante quand l'émotion survient d'un coup, nous sert la gorge et invite à ouvrir les yeux, à faire face avec Saskia. Parce que... comment faire autrement?!!

Un thème pas facile, un récit intime servi comme un cri qui a du mal à sortir, et un excellent moment de lecture que ce "Ronde comme la lune".

Publié dans lectures jeunesse

Commenter cet article

Mireille 14/05/2015 09:02

Bonjour Martine, j'ai oublié de vous dire, votre chronique est sur mon blog Bleu Indigo dans la rubrique "Ronde comme la lune (vient de paraître) Petite revue de presse", ICI : http://indigo.over-blog.com.over-blog.net/00-ronde-comme-la-lune.html
Les articles sont classés par dates de publication.
A bientôt !

Martine 18/05/2015 16:48

Oh! Merci Mireille! Vraiment cette attention me touche beaucoup! Merci!

Alex-Mot-à-Mots 30/04/2015 14:20

Un livre que je note pour le sujet pour mes ados.

Martine 01/05/2015 12:09

Fais-leur lire! Bises Alex!

Noukette 30/04/2015 11:10

Noté et renoté !

Martine 01/05/2015 12:09

:-)

Mireille 30/04/2015 08:09

Bonjour Martine,
Merci pour les mots justes, une lecture qui dit bien ce qui est important !
Amicalement, Mireille.

Martine 30/04/2015 08:16

Bonjour Mireille. Merci pour cette lecture encore une fois si vraie! Bonne journée!